RDC/éléction à la tête du patronat congolais: Bras de fer entre la FEC et le Conseil d’État

RDC/éléction à la tête du patronat congolais: Bras de fer entre la FEC et le Conseil d’État

18 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

À quelques jours de la date du 23 décembre fixée par le Conseil d’État pour l’organisation d’une nouvelle élection du PCA de la FEC, l’expression de divergences semble toujours exister entre le juge administratif et le patronat Congolais.

En effet, répondant à la correspondance de monsieur Jules Mathieu Ekatou Limbele, greffier en chef du Conseil d’État, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) semble refuser de se plier à la décision de justice. Dans sa correspondance du jeudi 17 décembre 2020, la FEC dit n’être pas en mesure de ‹‹donner suite›› à la requête du greffier en chef du Conseil d’État.

Pour justifier sa réponse, la FEC évoque d’une part le non respect de la procédure et la violation de la constitution. ‹‹Pendant que l’ordonnance du juge des référés se fait attendre, (…) Votre correspondance constitue une violation de l’article 151 de la constitution, en ce qu’elle vise à donner une issue à la contestation ouverte sous ROR 186, et qui n’est pas encore vidée pas le conseil d’État››, note la FEC.

D’autre part, la FEC évoque l’impossibilité de tenir une réunion de plus de 100 personnes à l’heure du Coronavirus, et son souci de respecter les mesures sanitaires prises par les autorités du pays dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, mesures qui interdisent notamment tout rassemblement de plus de dix personnes à partir de ce vendredi 18 décembre 2020. ‹‹Or, pour votre gouverne, le conseil d’administration de la FEC compte plus de cent membres››, conclut-elle.

David MWANIA