RDC : Le député Assani Kabina Alu reste à l’AFDC/A identifié au Front Commun pour le Congo

RDC : Le député Assani Kabina Alu reste à l’AFDC/A identifié au Front Commun pour le Congo

16 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

« Je suis et et reste député de AFDC/ A identifié au front commun pour le congo », nous a confirmé sans atermoiements le député Assani Kabina. Il réagissait à nos question en rapport avec les dissidences qui se multiplient du côté de l’AFDC/A dirigée par Nene Nkulu.

« Je ne peux pas aimer une chose et son contraire. Élu sur la liste AFDC/A de la grande famille FCC, je n’ai pas autre référence à donner aux gens. La culture de ne pas respecter les textes gagne du terrain petit à petit dans l’esprit des congolais. Le Règlement Intérieur de l’Aseemblée Nationale est clair dans son article 26 qui stipule que tout député national choisit son groupe parlementaire une fois le mandat, ainsi que son appartenance dans la majorité ou l’opposition. Comment en plein mandat, je peux changer de parti et d’appartenance politique au sein de l’Assemblée nationale ? » s’est interrogée l’élu de la de circonscription électorale de Banalia dans la Tshopo.

À son sens, ce choix évoqué ci-haut « est comparable à celui d’un vœu de mariage qu’une femme donne à son mari, il est irrévocable », poursuit il.

L’honorable Assani Kabina estime par contre que l’AFDC/ A « étant un et indivisible, doit dialoguer pour une sortie de la crise, car la seule différence aujourd’hui est la vision partagée par tous au départ n’est plus prise en considération par d’autres députés de notre groupe parlementaire. Un groupe se fait autonome, l’autre faisant partie de l’union sacrée et d’autres sont restés FCC, partageant la même vision que le président du FCC,j’ai cité Joseph Kabila Kabange, c’est cette vision qui nous lie à jamais à l’excellence Nené Ilunga Nkulu , à l’honorable Rashidi Bukanga et tant d’autres qui sont restés fidèles au FCC, notre famille politique ».

Et de conclure « une chose est certaine, la réunification de AFDC/ A doit venir de la volonté de nous tous,président comme huissier, député comme camarade,par la convocation d’un congrès inclusif. », conclut il.

Moïse Dix