RDC : La DYSOC de LISANGA BONGANGA s’oppose à l’organisation du Congrès en ‹‹ violation de la constitution ›› (Déclaration)

RDC : La DYSOC de LISANGA BONGANGA s’oppose à l’organisation du Congrès en ‹‹ violation de la constitution ›› (Déclaration)

13 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

L’organisation du Congrès de ce lundi 14 décembre 2020 ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique congolaise dans son ensemble. Si certains soutiennent la démarche, d’autres la contestent pour disent-ils, protester contre la violation de la constitution. C’est dans ce registre que se trouve la Dynamique pour une Sortie de Crise (DYSOC) de Jean-Pierre Lisanga Bonganga.

En effet, dans sa toute dernière déclaration politique se rapportant à la déchéance des membres du bureau de l’Assemblée Nationale et à l’organisation du congrès pour l’audition du discours du Chef de l’État sur l’état de la Nation, ce regroupement qui soutient le plan de sortie de crise présenté par Martin FAYULU s’oppose à l’organisation dudit congrès par les membres du bureau d’âge de l’Assemblée Nationale.

‹‹La DYSOC dénonce l’initiative malheureuse du Président Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO qui, en violation de la constitution, voudrait s’adresser au congrès, alors que l’assemblée nationale n’a qu’un bureau d’âge, bureau provisoire qui n’est pas habilité à convoquer le congrès conjointement avec le bureau définitif du Sénat››, dénonce-t-elle.

Tout en prenant acte de la destitution des membres du bureau MABUNDA, la Dynamique pour une Sortie de Crise de Jean-Pierre Lisanga Bonganga félicite Martin FAYULU pour, dit-elle, pour ‹‹sa constance à défendre et à exiger le respect de la constitution››.

David MWANIA