RDC/Congrès: Patrick Civava hausse le ton et dénonce une énième violation de la constitution par Félix Tshisekedi

RDC/Congrès: Patrick Civava hausse le ton et dénonce une énième violation de la constitution par Félix Tshisekedi

12 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

À travers un communiqué rendu public ce samedi 12 décembre dans la journée, le bureau d’âge de l’Assemblée Nationale invite les députés nationaux à prendre part au congrès prévu ce lundi 14 décembre pour écouter l’adresse du chef de l’État congolais à la nation. De son côté, le président du sénat Alexis Thambwe Mwamba l’avait déjà annoncé hier vendredi.

Chose que plusieurs acteurs politiques commentent différemment, à l’instar de Patrick Civava, président national de l’ADN, membre de la DVU et de LAMUKA.

À en croire cet enseignant de droit constitutionnel, Félix Tshisekedi veut violer une fois de plus la constitution, car le bureau d’âge de l’assemblée nationale n’étant que provisoire n’a pas la qualité de convoquer ni de présider le congrès.

« Nous estimons que ni Mabunda, ni Mboso n’a le droit de présider le congrès de ce lundi » lâche-t-il

Selon lui, Convoquer ce congrès serait une violation flagrante de la constitution et surtout la preuve de l’instauration d’un Etat gangster dans ce pays qui appartient à tous les congolais.

« Donc nous nous apprêtons à déposer nos plaintes contre toutes personnes qui participeraient dans la prise de décision de la convocation de ce congrès, chacun devant son juge naturel et Monsieur Tshilombo pour haute trahison au parquet près la cour constitutionnelle après sa présence dans ce congrès » précise Patrick Civava.

Et d’ajouter

« Nous n’allons pas abandonner ce pays, c’est le seul que nous avons. »

Pour lui, le pays n’est pas en état d’organiser un congrès, d’abord les problèmes que le pays a devraient trouver des solutions idoines qui sont inscrites dans la proposition de sortie de crise présentée clairement et intelligemment par Martin Fayulu Madidi.

Ivan Honoré Mudiangombe