RDC/ affaire trafic d’armes : 8 ans jour pour jour depuis que la simple volonté de Joseph Kabila épargnait le général Amisi Tango Four

RDC/ affaire trafic d’armes : 8 ans jour pour jour depuis que la simple volonté de Joseph Kabila épargnait le général Amisi Tango Four

22 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

22 novembre 2012-22 novembre 2020, huit ans jour pour jour depuis que Gabriel Amissi Kumba (dit « Tango Four ») était suspendu de manière officielle. C’était à la suite de la publication d’un rapport des experts de l’ONU l’accusant d’avoir vendu des armes à des groupes responsables de la mort de civils.

L’auditorat militaire indiquait plutard incompétent de pouvoir se saisir du dossier du Général Gabriel Amisi, étant donné qu’aucun magistrat n’avait son grade pour conduire une instruction judiciaire, excepté le chef de l’Etat, Joseph Kabila à l’époque.

Le 1er août 2014, il est blanchi par la commission du Conseil supérieur de la défense de la République « faute de preuves »; puis en septembre 2014 il est nommé Commandant de la première zone de défense du pays, qui couvrait notamment la province stratégique de Kinshasa par le président Kabila.

Texte de Benjamin Babunga adapté par la rédaction du Grandjournalcd.net