RDC/Kasaï Central : La commission Nationale de Droits de l’homme plaide pour la promotion des droits des enfants victimes des abus sociaux

RDC/Kasaï Central : La commission Nationale de Droits de l’homme plaide pour la promotion des droits des enfants victimes des abus sociaux

21 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le 20 Novembre de chaque année, l’humanité célèbre la journée internationale des droits des enfants.

A Kananga, au Kasaï Central, la commission nationale de droits de l’homme (CNDH) déploré la précarité des conditions de vie des enfants dans cette partie du pays qui sont marginalisés et dont les droits ne sont pas respectés.

A travers un message de circonstance dont une copie est parvenue à notre rédaction, le Coordonnateur provincial de la Commission nationale des droits de l’homme CNDH/antenne du Kasaï Central, s’est dit consterner de la situation calamiteuse que traverse les enfants dans le Kasaï Central, victimes de plusieurs abus sociaux

D’après lui, parmi les abus que subissent les enfants, la plus part sont des abus sexuels, dont les premières victimes sont des enfants de moins de 15 ans, cela en dépit des efforts qui sont déployés par tous les acteurs qui interviennent dans le secteur de la promotion et défense des droits des enfants au Kasaï Central.

Ces enfants, fait-il observé sont utilisés aux travaux champêtres, activités commerciales, et autres qui mettent en péril leur vie et leur santé.

Vincent Kayembe révèle que la majorité de jeunes filles sont victimes d’exploitation sexuelle, des mariages précoces, et sont hors circuit scolaire et caractérisé par l’analphabétisme qui font d’elle des méprisés de la société.

Parmi d’autres violations des droits des enfants, la CNDH ajoute le non enregistrement des enfants à l’État Civil pour obtenir des actes(attestations) de naissance qui font d’eux de vrais citoyens du pays.

A cet effet, cet établissement public d’appui à la démocratie, n’a pas sa langue au chat et a profité pour appeler toutes les parties prenantes dans la promotion des droits des enfants de créer un climat sain dans lequel les enfants doivent être encadré, propulsé et soutenus pour leur épanouissement car ayant un atout à donner à la société s’ils sont bien encadrés et éduqués.

Ivan Honoré Mudiangombe