RDC: élections 2023, « Il est possible de tenir les délais » selon Corneille Naanga, président de la CENI

RDC: élections 2023, « Il est possible de tenir les délais » selon Corneille Naanga, président de la CENI

14 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

C’était à l’occasion du séminaire scientifique sur la production du guide des réformes électorales en RDC organisé le mardi 10 Novembre dernier que le président de la centrale électorale a tenu à éclairer l’opinion sur plusieurs questions liées au processus électorale en République Démocratique du Congo.

S’agissant de la tenue des prochaines élections en 2023, Corneille Nangaa n’a pas mâché ses mots. « Il n’y a pas de corrélation positive entre les réformes électorales et l’installation du nouveau bureau de la CENI ». Pour lui, il est possible de tenir les délais si les choses se mettent en place sans tarder. Mais pour cela, « il y a des préalables légaux et opérationnelles ». A-t-il précisé. Un premier préalable est à relever : son bureau est fin mandat. « Nous ne sommes plus preneur. Quand on est sorti de cette histoire (ndlr. CENI), il faut rendre grâce à Dieu et ne plus regarder en arrière. Je ne peux que souhaiter bonne chance à ceux qui aspire à prendre mon actuel fauteuil » a-t-il déclaré en toute sincérité.

Corneille Nangaa a par ailleurs prêché contre le négativisme permanent au sujet du processus électoral en RDC. « On reproche tout mais personne ne peut critiquer la qualité du processus électoral de 2018. Aucun électeur congolais s’est plaint de ne pas avoir voté en 2018. Tous les bureaux de vote étaient équipés ; le personnel était en place et équipé ; les machines à voter opérationnels » raconte-t-il. Pourtant, renseigne Nangaa, « 27 agents  dont 9 policiers ont perdu la vie pendant ce processus électoral. Personne n’en parle »

La Rédaction