RDC/ consultations présidentielles : « il faut que nos dirigeant fassent une rupture avec les anti valeurs et toutes les personnes qui ont commis des crimes » Dr Mukwege

RDC/ consultations présidentielles : « il faut que nos dirigeant fassent une rupture avec les anti valeurs et toutes les personnes qui ont commis des crimes » Dr Mukwege

9 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le prix Nobel de la paix a été reçu par le président Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations présidentielles initiées depuis près d’une semaine déjà. Comme à son habitude, le « réparateur des femmes » est resté droit dans ses bottes devant Félix Tshisekedi.

Le docteur insiste sur la nécessité d’une lutte contre l’impunité pour laquelle il demande au président Félix Tshisekedi d’être le porte-étendard. Pour cela A son sens, cette « lutte passe par la mise en application des recommandations du rapport mapping… notamment l’instauration d’un tribunal pénal international pour le Congo. ». Pour lui, il va falloir « ajouter un deuxième tableau à ce rapport établi par les nations unies il 10 ans, « puisque les crimes ont continué depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui », a-t-il martelé.

Pour ce qui est de la crise actuelle le chirurgien estime tout comme la majorité de l’opinion nationale qu’il est plus qu’urgent que l’on apporte des « réformes profondes » au sein de l’armée, des services de sécurité, de la CENI et de l’appareil judiciaire afin de les rendre véritablement « apolitiques ». « Le problème c’est que les politiques veulent contrôler ces institutions là », a-t-il lancé.

Au président de la République, le docteur Mukwege conseille « une rupture avec les anti valeurs et toutes les personnes qui ont commis des crimes de sang, crimes de guerres, crimes contre l’humanité et des crimes économiques ». « On peut avoir un temps de grâce, mais un jour ou l’autre il va falloir que ceux qui ont commis ces crimes répondent », a-t-il poursuivi.

Moise Dix