RDC : À Safari Beach, le FCC dit oui aux réformes qui ne contrarieront pas le processus électoral de 2023

RDC : À Safari Beach, le FCC dit oui aux réformes qui ne contrarieront pas le processus électoral de 2023

8 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Entamée depuis le vendredi 06 novembre 2020 à Safari beach à Kinshasa, la deuxième retraite politique du Front Commun pour le Congo s’est poursuivie ce samedi 07 novembre 2020.

Au deuxième jour, le professeur Néhémie MWILANYA WILONJA, coordonnateur du FCC, a tablé sur trois points dans sa communication. Étan donné que le peuple Congolais est au centre des intérêts du FCC, Néhémie MWILANYA a demandé à tous les Congolais à ne pas perdre de vue.

En deuxième lieu, Néhémie MWILANYA a demandé à tous les cadres du FCC participants comme non participants à la retraite, de suivre de près l’évolution de la situation politique dans le pays, et de devoir se soustraire de toute logique passionnée afin de cerner avec lucidité, les véritables enjeux politiques du moment.

Sur les réformes électorales, Néhémie MWILANYA a indiqué que le Front Commun pour le Congo était d’accord pour ‹‹toutes sortes de réformes, pourvues qu’elles ne contrarient pas la mise en œuvre effective de l’agenda électorale de 2023››.

Il sied de noter que la retraite politique de Safari beach du Front Commun pour le Congo (FCC), coalition politique de l’ancien Chef de l’État Joseph KABILA KABANGE, vient après la première retraite politique organisée à Mbuela Lodge dans le territoire de Kisantu au Kongo Central.

David MWANIA