RDC/consultations présidentielles : Félix Tshisekedi a eu des os aujourd’hui

RDC/consultations présidentielles : Félix Tshisekedi a eu des os aujourd’hui

5 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le président Félix Tshisekedi a reçu aujourd’hui les anciens candidats président à l’élection présidentielle. Parmi ces acteurs politiques, on a noté entre autres les présences de Marie-José Ifoku, Théodore Ngoy et Seth Kikuni. Les deux derniers sont réputés pour leur opposition à plusieurs actions du président Félix Tshisekedi. Comme on devait s’y attendre, les deux précités n’ont pas caressé l’oreille du chef de l’Etat.

« Je n’ai pas mâché les mots. J’ai fait de mon mieux pour dire à Félix Tshisekedi ce que je pense et dis sur les réseaux sociaux », se targue Seth Kikuni, le plus jeune candidat à la présidentielle de 2018. J’ai insisté, explique-t-il, « sur la stabilité et pour que la décision qu’il va prendre, à l’issue de ces consultations nationales, soit constitutionnelle ».

Théodore Ngoy qui est en même temps avocat des deux juges nommés à la cour cassation « sans être consultés ». Ces nominations ont été à la base des grabuges entre les deux camps politiques au pouvoir (FCC-CACH). « En ce qui concerne mes clients, le président de la République a été attentif et il m’a dit de le dire. Il va s’assurer que les droits de mes clients, que je réclame, soient respectés.

Et de poursuivre, « un juge à la Cour Constitutionnelle, ce que j’ai expliqué au président de la République, lorsqu’il est nommé surtout lorsqu’il vient du conseil supérieur de la magistrature, il a 8 jours pour faire le choix entre demeurer magistrat et exercer la fonction de juge à la Cour Constitutionnelle. Dire que mes clients auraient dû choisir quand le président les a nommés à la Cour [de cassation ndlr] n’est pas conforme au droit », a insisté Théodore Ngoy à la presse au sortir de ces consultations avec le président de la République.

Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a également échangé avec le groupe parlementaire MS-AA2-G7. MUHINDO NZANGI qui prenait la parole au sorti de ces échanges estime quant à lui que la « dissolution du Parlement est impérative lorsque le pays est bloqué ».

Une importante délégation du grand Équateur sera reçue aujourd’hui. Il s’agit des Gouverneurs du nord et sud Ubangi, équateur, mongala et Tshuapa. Il y a également 39 députés et 12 sénateurs qui seront reçus par Félix Tshisekedi.

Moise Dix