RDC/ Liberté de la Presse : Jolino MAKELELE favorable au renforcement des libertés de la presse

RDC/ Liberté de la Presse : Jolino MAKELELE favorable au renforcement des libertés de la presse

2 novembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le ministre d’État, en charge de la communication et des médias, David Jolino MAKELELE a présidé ce lundi 02 Novembre 2020 à Béatrice Hôtel, la cérémonie de la remise du rapport annuel 2020 de l’ONG Journalistes en Danger (JED), en marge de la commémoration de la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

Dans sa prise de parole, le ministre d’État, ministre de la communication et des médias, David Jolino MAKELELE a indiqué que le Gouvernement central s’employait à conforter la liberté de la presse dans le pays, telle que voulue par le Chef de l’État à travers son engagement à faire de la presse un véritable quatrième pouvoir.

‹‹Le Gouvernement s’emploie à consolider les acquis, à conforter les libertés, à améliorer les faiblesses constatées et à dessiner de nouvelles perspectives››, a expliqué le ministre d’État. Pour lui, les cas isolés d’atteinte à la liberté de la presse enregistrés ce dernier temps dans le pays ne sont pas nécessairement liés à l’exercice de la profession du journalisme ou du fait des pouvoirs publics.

Si dans son mot de circonstances le secrétaire général du JED, Tshivis Tshivuadi a regretté le retour de certains prédateurs de la liberté de la presse, pour le patron des médias en RDC, la diminution de la censure, des restrictions, des coupures d’Internet, la fermeture des médias, la confiscation des matériels des journalistes et les détentions de ces derniers sont des faits qui n’existent presque plus à ce jour ; ce, même si, dit-il, l’action gouvernementale en cette matière n’est pas encore totalement parfaite.

Pour rappel, c’est à la suite de l’assassinat de deux journalistes Français de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon le 02 Novembre 2013 à Kidal au Mali, que l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté une résolution qui a proclamé la date du 02 Novembre comme journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

David MWANIA