Société : L’importance de construire un système immunitaire solide (Tribune de Jean Pierre Kambulu)

Société : L’importance de construire un système immunitaire solide (Tribune de Jean Pierre Kambulu)

5 octobre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Construire un système immunitaire c’est construire de bonne fondation. La vie peut être représentée comme un voyage que l’on va effectuer. De ce fait, il est primordial de se demander comment faire pour que ce voyage se passe le mieux possible sans avoir recours à des produits chimiques qui vont venir changer notre physiologie et nous mettre en difficulté. L’idée est de revenir à notre côté naturel de la vie. Pour ce faire, il est essentiel de prendre en compte trois éléments dont notre corps à besoin pour vivre, il s’agit de : la respiration (un besoin d’oxygène), l’alimentation (une nourriture saine pour un corps sain) et mettre son corps en mouvement, ce que nous verrons d’ailleurs dans les lignes qui suivent.

A Pra Banane par exemple, un temple qui a été construit au 9e siècle, je crois que c’est même 249 temples qui ont été construits à cette même période. Certains sont encore debout, puisqu’il y en a d’autres qui sont tombés et donc nous voyons que lorsqu’il y a des fondations et des constructions solides, qui ont été je dirais intelligentes, à partir de là, elles peuvent passer toutes les problématiques en rapport avec notre vie et en l’occurrence à Pra banane, avec les tremblements de terre énormes il y a quelques années, et puis aussi les éruptions volcaniques. Malgré ces tremblements de terre, certains temples ont résisté et d’autres n’ont pas résistés. C’est la raison qui m’amène vers vous pour faire cette analogie entre les temples de Pra banane qui ont résisté, ceux qui n’ont pas résisté et notre système immunitaire.

Bien sûr que quand je parle de temple de Pra banane qui a tenu pendant toutes ces générations, je parle de ses fondations. Puisque au 16e siècle il y a eu un tremblement de terre qui a fait tomber la partie haute et en 1930, a commencé la restauration du temple qui continue d’ailleurs jusqu’à aujourd’hui. C’est pour ça que je parle de l’analogie entre le temple de Pra Banane et notre système immunitaire. Puisqu’avec notre système immunitaire, ce qui compte le plus, ce sont les fondations. Et jour après jour, nous devons en fait le restaurer, faire en sorte que ce système immunitaire soit solide pour que en cas de tremblement de terre, en cas de grippe ou autres maladies, nous puissions avoir les ressources pour pouvoir maintenir ce système et qu’il puisse en fait nous permettre de revenir en bonne santé. Tout simplement la question à se poser serait : « comment construire un bon système immunitaire ? ».

D’abord il faut bien comprendre qu’on ne nous l’a pas appris, puisque, à l’école, qu’est-ce qu’on nous a appris lorsque nous étions malade ? Selon l’école, on nous a dit que si on est malade il faut aller voir un médecin, et le médecin va nous donner une pilule magique, que l’on va ingurgiter, ensuite, on ne s’occupe de rien et les médicaments vont gérer notre corps. Voilà ce qu’on nous a appris. Donc du coup, pour notre cerveau, à partir du moment où on a une maladie, ou qu’il y a un danger à l’extérieur, qu’est-ce qu’il faut faire, il faut se protéger non pas en prenant soin de son corps, mais en se protégeant avec des objets extérieurs que ce soit comme des médicaments, ou soit par exemple aujourd’hui avec des masques ou avec le système de distanciation sociale etc., ici c’est quand même aussi, il ne faut pas croire ! Mais il y a certains endroits, dans certains pays où c’est vraiment ultra-strict, comme en Indonésie par exemple, c’est-à-dire que vous avez le droit de marcher jusqu’à un certain point où le virus n’est pas présent mais après ce n’est pas possible, parce que après, c’est ne plus stérile (endroit sujet au virus et donc dangereux).

Alors pour construire un bon système immunitaire, il s’agit ici de faire preuve de bon sens paysan comme le dit de fois Mark Eleni. C’est-à-dire que nous avons un corps, et le genre homo existe quand même depuis plus de deux millions (2.000.000) d’années, donc je pense que nous sommes ultrarésistants et que notre corps sait comment gérer les problématiques, sait comment gérer nos maladies, et il faut savoir que lorsqu’on est malade, lorsqu’on a de la fièvre, lorsqu’on tousse ou lorsqu’on vomit, c’est que justement notre corps se bat et éjecte en fait tout ce qu’il doit éjecter.
Donc, lorsqu’on tousse, on vomit ou lorsqu’on a de la fièvre, cela ne signifie pas que nous sommes malades, c’est simplement que notre corps se bat et se défend contre des corps étrangers qui sont en nous, donc ce n’est pas quelque chose de négatif en soi, c’est quelque chose vraiment de très bon, de positif, puis que nous sommes encore résilients, nous nous battons.
A partir du moment où nous nous arrêtons de nous battre, ou que notre corps arrête de se battre, effectivement là, on rentre dans les problématiques et on peut aller jusqu’à la mort. Mais à vrai dire, ce n’est pas le cas pour tout le monde, puisque nous avons quand même des corps qui sont en bonne santé, sauf ceux, bien sûr, qui ont oublié qu’ils avaient un corps et que ce corps pouvait en tout cas les défendre contre les agressions extérieures et qui ne voulaient que, absolument, se soigner uniquement par la médecine, par les médicaments. C’est-à-dire que, dès qu’on a un problème, au lieu de penser pourquoi est-ce on a ce problème et comment le gérer par soi-même, alors, on va se jeter sur un médicament et oublier en fait cette problématique. Ça, si voulez, c’est une éducation tout simplement, c’est tout simplement parce que on ne nous l’a pas appris. Et ce qu’il faut faire pour y arriver, c’est d’apprendre à connaitre notre corps quand il nous parle ; faire du sport, méditer et c’est de cette manière que nous pouvons construire un bon système immunitaire comme avec le temple de Pra Banane, se construire des bonnes fondations pour pouvoir passer notre journée, notre vie, notre voyage que nous sommes en train de faire ici-bas, puisque on est tous en train de faire ce long voyage ou un court aussi en même temps d’à peu près 80 ans, on va dire en moyenne 60 et 100 ans sur cette planète. Et donc, l’idée quand même, c’est de se dire comment pouvoir voyager le mieux possible, ok ? Sans avoir recours à prendre des choses chimiques, les produits chimiques qui vont venir changer notre physiologie et nous mettre en difficulté. Puisqu’il est clair que, tout comme la terre, lorsqu’on plante des légumes, ceux qui mettent des produits chimiques détruisent bien sûr la terre, mais ensuite il en faudra beaucoup plus des produits pour pouvoir après cultiver. C’est pareil lorsqu’on prend plus des médicaments, puisqu’il ne faut pas oublier que les médicaments c’est de la drogue, rien d’autres ! A la limite, que vous prenez les médicaments ou la drogue, c’est à peu près identique, c’est juste la dose qui change. Plus vous allez en prendre, plus il va vous en falloir.
Donc, l’idée c’est de revenir à ce qui est nous, c’est-à-dire à notre système immunitaire, à notre côté naturel de la vie et pour ça, il n’y a pas beaucoup de choses. Comme nous l’avons signalé plus haut, il est aussi clair que notre corps a besoin de trois choses pour pouvoir exister à savoir la respiration, c’est-à-dire qu’on a besoin d’oxygène et ça, on ne nous l’a pas appris, on ne nous a pas appris à respirer. Nous sommes composés de mille milliards de cellules, chacun de ces cellules a besoin d’oxygène pour pouvoir justement se revigorer, pour pouvoir avoir de l’énergie. Regardez lorsque vous courez, lorsque vous sautez, lorsque vous faites énormément d’exercice, même si vous êtes fatiguez, il y a quand même une sensation de bien-être et là, vous vous sentez souple, soulagé, en bonne santé et heureux ou heureuse. Tout simplement parce que vous avez ré-oxygéné votre corps. Alors, là aussi c’est pareil, c’est-à-dire que premièrement, apprenons à respirer convenablement et tous les jours, et pas juste respirer rapidement. On oublie de respirer, on oublie de respirer en mangeant, on oublie de respirer en marchant, on oublie de respirer en travaillant et on oublie de respirer tout simplement.

En fait, la respiration est devenue quelque chose de naturelle, sans que l’on y porte attention. Moi je vous invite aujourd’hui à porter attention à la respiration, c’est-à-dire que lorsque vous vous réveillez le matin, faites des grandes sessions de respiration, faites des grands exercices de respiration pendant au moins 5 ou 10 minutes, et dans la journée faites des pauses, dans ces pauses, faites aussi de la respiration. Déjà rien que ça, d’abord ça vous permet de vous réaligner, de vous recentrer, ça va vous permettre aussi de vous calmer si vous êtes un petit peu excité, et ça va vous permettre d’avoir les idées claires, ça ne prend pas longtemps mais plutôt quelques secondes à une minute de respiration.
Donc la respiration c’est essentiel, et ensuite bien sûr il y a l’alimentation, il faut savoir que l’alimentation c’est la fondation de notre système immunitaire. Nos cellules ont besoin de nourriture, mais ils ont besoin de vraie nourriture, ils ont besoin de bien manger, je pense que tout le monde le sait, même ceux qui vont le nier le savent, simplement ! Tout le monde sait que nous avons besoin de bien manger, puisque c’est quelque chose que l’on fait trois fois par jour et là encore on va revenir sur ces trois fois par jour, sur la question du pourquoi, juste après. Oui, on a besoin de bien manger, mais manger quoi ? Manger quand ? Manger comment ? Avec quelle quantité ? Ça, on ne nous l’a pas appris non plus, on nous a appris à manger juste trois fois par jour, sans se poser de question. Il faut manger trois fois par jour pourquoi, parce que ce sont les médecins qui ont dit que c’était bon ainsi. Et on va voir que, je pense qu’ils se sont trompé.
Donc manger sainement, mais manger sainement c’est quoi ? Vous savez, c’est Gandhi qui a dit que : « vous êtes ce que vous mangez », et à ce sujet je pense que dans sa philosophie qui est quand même assez profonde, il y a déjà un indice, c’est-à-dire que si vous voulez devenir un cadavre, mangez du cadavre. Cadavres qu’est-ce que ce ? Ce sont par exemple les poissons que vous avez tués, les poissons qu’on achète mais qui sont déjà morts et que l’on va cuisiner, les viandes qui sont morts et que l’on va cuisiner, mais plus loin que çà, Gandhi dit : « vous êtes ce que vous mangez », ça veut dire que, si vous mangez par exemple des poulets d’élevage, puisque ça n’existe plus, enfin, presque plus ! Il y en a encore quelques-uns (15 ou 20 %) de poulets naturels mais, même si vous mangez les poulets d’élevage, il faut savoir que ces poulets-là ont vécus toute leur vie dans le stress avec des antibiotiques, ont vécus toute leur vie dans la peur, dans la crainte et meurent dans les conditions horribles. Donc ça veut dire que vous allez ingurgiter aussi, dans vos cellules vous allez donner cette crainte, cette peur et puis tous les antibiotiques qu’ils ont mangés vous allez les récupérer d’une certaine façon. Il est également clair que si vous voulez prendre soin déjà à la base de votre système immunitaire, il va falloir bien respirer et puis manger sainement, manger sainement (des légumes en quantité, manger des fruits en quantité, manger des céréales en quantité bien sûr, du riz complet, patate, du quinoa, pois chiche, etc..), mais là encore il va falloir savoir comment manger. Il s’agit ici d’apprendre à manger doucement, c’est-à-dire que lorsqu’on mange, il est préférable de mâcher les aliments jusqu’à ce qu’ils deviennent complètement liquides, puisqu’ainsi on absorbe le prana de l’aliment, le prana c’est l’énergie subtile de l’aliment.
De cette manière, je vous propose de faire l’expérience, en tout cas Monsieur, si vous avez du bide, vous allez voir ce que c’est Pinel ! Faites ça juste pendant trois jours, même pas besoin de faire du sport, vous mangez ultra lentement.

Pour manger ultra lentement c’est facile : vous prenez une cuillère de la nourriture, vous la mettez dans la bouche puis vous posez la cuillère, ensuite vous mâchez votre nourriture qui est dans la bouche. Vous verrez que le simple fait de poser la cuillère va porter votre mental sur ce que vous mangez et non pas sur ce que vous allez manger. Donc, une fois que vous allez commencer à manger beaucoup plus sainement (légumes, fruits), un régime végane ou alcalin, dans le pire du mieux vous pouvez faire du végétarien. Vous allez voir que votre corps va se transformer, commencer par exemple par une détox, une détox de trois jours avec un seul fruit, ou de trois jours avec un seul légume, vous verrez que votre corps va se transformer. Il est clair que pendant cette détox vous allez tousser, vous allez évacuer, mais c’est normal parce que c’est le corps qui enlève les toxines. Et donc là, vous êtes en train de construire votre système immunitaire (la respiration, l’alimentation et puis on va venir aussi à combien de fois manger), pourquoi ? Parce que on nous a appris qu’il fallait manger trois fois par jour, la question c’est pourquoi est-ce qu’on nous a appris ça ? Non pas parce que c’est bon pour la santé, d’ailleurs à ce sujet quand vous allez voir n’importe quel coach sportif, lorsque vous voulez avoir un corps d’athlète ou lorsque vous voulez maigrir, la première chose qu’il vous dit c’est qu’il va falloir manger au moins entre cinq et six fois par jour et non pas trois fois par jour !
On nous a appris à manger trois fois par jour tout simplement parce que c’est mieux pour la société, puis que on va travailler le matin, on s’arrête à midi, donc en faisant une petite pause pour manger et puis on rentre le soir chez soi et on mange encore, mais uniquement pour ça ! C’est pour qu’on soit de bonnes personnes, de bons citoyens qui faisons tourner un système et le système c’est (matin, midi et soir).

Donc, il est très difficile pour le système de couper, soit aux entreprises de vous donner de pauses entre 10 heures et midi et puis par exemple entre 15 heures et 16 heures. Donc du coup, il valait mieux manger trois fois par jour, mais pour le corps c’est absolument pas bon dans le sens où lorsqu’on a faim c’est trop tard. Puis que lorsqu’on a trop faim, le corps va travailler sous les réserves, il va aussi mettre les réserves de côté et produire beaucoup plus de sucre, mais c’est comme lorsque l’on a soif et que l’on sent la soit, cela signifie qu’il est trop tard. Normalement l’on ne devrait jamais avoir soif si on buvait régulièrement. Donc là encore, si vous mangez par exemple au minimum cinq fois par jour, c’est-à-dire le matin une collation, le midi une collation et le soir, déjà vous allez permettre à votre corps, à votre système immunitaire de se renforcer. Et plus loin que ça, on va continuer, tout comme les fondations de Pra Banane, si vous mangez, non pas de cette façon, c’est-à-dire du bas vers le haut, mais que vous mangez en partant du haut en descendant, cela veut dire tout simplement que le matin vous allez prendre le plus gros repas, et plus vous allez avancer dans la journée, plus votre repas va devenir de plus en plus petit et là, vous allez finir le soir avec juste une salade, ou peut-être même une soupe. Nous comprenons en ce moment-là que nos grands parents avaient les bonnes idées de nous donnaient juste de la soupe ou de la salade le soir au repas.
Ensuite, pendant la journée bien sûr, boire énormément, parce que nous avons besoin d’évacuer, d’avoir un bon transit et de faire travailler les reins, de faire travailler notre corps et tout ça ne veut pas dire que manger végane c’est bien, boire c’est bien, ou respirer c’est bien, il ne s’agit pas de tout ça. Ce que je vais vous faire comprendre ici, c’est comment faire en sorte de se réapproprier son corps, puisque si vous voulez être libre, c’est-à-dire pouvoir marcher librement, aller dans n’importe quel endroit, aller même dans les endroits où, c’est apparemment atteint par le/la Covid pour rencontrer des gens, des personnes âgées, mais sans prendre de risque pour nous, parce que nous avons un système immunitaire solide. Et que même si on choppait le virus, it’s ok, ce n’est pas grave, c’est-à-dire que, je ne vois pas en quoi c’est dangereux d’attraper un virus, ce n’est pas du tout dangereux. Attraper un virus est dangereux si vous n’avez pas le système immunitaire solide.
Donc une fois que vous avez compris que prendre soin de son corps, en tout cas par la respiration, par l’alimentation, par la boisson que vous pouvez régulièrement, mais aussi par le mouvement, puisque c’est la troisième chose dont notre corps a besoin, notre corps a besoin de mouvement. Essayez de passer la journée en étant allonger sur un divan du matin jusqu’au soir, vous allez voir que vous serez ultra fatigué.

Donc il faut bouger son corps, au moins cinq heures par semaine, je dirais trois quart d’heures par jour. Faites de la course, faites de la marche rapide, faites des mouvements qui vont engager tout votre corps. Et surtout quand vous avez 40 ans ou 50 ans, il vaut mieux travailler les muscles dans la totalité, c’est-à-dire faire des exercices qui vont bouger la totalité du corps, de la tête jusqu’au pieds. Là, vous avez engagé votre corps et à l’instant même, vous avez envoyé les informations à vos cellules par la respiration (je respire bien, je suis en bonne santé), par l’alimentation (je mange bien, je suis en bonne santé), par le fait de manger doucement (j’assimile bien), mais aussi par le fait de bouger, en fait je suis en bonne santé, et je suis en bonne santé. Et vous allez voir que votre corps va changer et également votre esprit, parce que le système immunitaire ce n’est pas seulement manger, boire ou respirer, mais c’est aussi votre état d’esprit psychologique. Qu’est-ce que vous donnez à votre mental ?

Rappelez-vous les fois où vous aviez des pensées négatives, où vous étiez mal à l’aise ou parce que vous aviez vu quelque chose de dramatique, ou que vous aviez regardé une vidéo qui vous a fait chuter votre énergie psychologique, ou que vous aviez peur parce que vous aviez regardé les informations qui vous faisaient peur ! Regardez votre état intérieur, il est clair que là, vous avez perdu votre énergie et donc, vous êtes en train de faire chuter aussi votre système immunitaire. Pour ça, si vous voulez avoir un état d’esprit psychologique qui soit toujours au maximum avec de la joie, avec de la force intérieure, alors, il convient de faire attention à ce qu’on met dans la tête. Et, ce qu’on met dans la tête ce quoi ? C’est ce qu’on lit, c’est ce que l’on regarde, c’est ce que l’on écoute, c’est avec qui l’on parle et à partir de là, évacuez tout simplement toute personne peu importe. Evacuez aussi toute sorte de télévision, ou alors dès que vous regardez une vidéo qui va vous mettre dans un état négatif, arrêtez-la. En fait, évacuez toute chose qui va vous pourrir l’esprit. Lorsque vous arrivez à faire ça, qu’est-ce qui va se passer ?, vous allez aussi construire une force mentale qui va vernir amplifier votre système immunitaire.

Et puis le dernier point pour pouvoir avoir un système immunitaire qui soit ultra solide, c’est aussi de prendre soin de son état spirituel. Vous verrez que se lier à l’état spirituel est une énergie que l’on vit au quotidien, c’est le sens même qu’on donne à sa vie. C’est pourquoi lorsque vous vous levez chaque matin, vous faites aussi votre travail, puisque la spiritualité est liée en tout cas de mon point de vue, à ce que l’on fait au quotidien. Le travail que l’on fait est l’extension pour moi de notre personnalité, c’est aussi un petit peu notre mission de vie. On est ici, on va passer quand même plus de la moitié de notre temps au travail. Pour moi, il est essentiel que l’on fasse quelque chose qui soit en relation avec notre sens de vie et avec nos valeurs. Et à partir de là, si vous élevez vos valeurs, si vous faites un travail qui correspond à vos valeurs, c’est ça même qui donne du sens à votre vie.
Il est clair que, à un moment donné, il faut savoir aussi prendre de risque, puisque la vie c’est un risque. Nous pouvons le voir ici à travers les temples de Pra Banane, il y en a ceux qui se sont écroulés et puis il y en a d’autres qui ont tenus. Et si vous voulez être ceux qui tiennent pendant des tremblements de terre, ou pendant d’autres pandémies qui vont arriver, parce qu’on n’est pas prêt d’en sortir, alors, moi je vous invite, plutôt que de savoir comment il faut vous protégez, de savoir quel masque vous devez acheter pour sortir, de savoir quel médicament il va falloir prendre, de savoir aussi qui sont les personnes qu’il faut éviter, parce qu’ils ont peut-être la maladie, je vous invite plus à revenir sur vous, à prendre les bonnes décisions permettant d’avoir un système immunitaire tellement solide, que même si j’ai le virus c’est ok, puisque, comme dans toute maladie ; les maladies elles viennent, elles rentrent dans notre corps et puis ensuite, on apprend à vivre avec.
Mais apprendre à vivre avec, ce n’est pas en mettant les normes de sécurité qui sont toutes aussi stupides les unes que les autres comme nous pouvons le voir ici et là où les gens ont accès à certains endroits mais pas à d’autres. Nous voyons bien qu’il y a les aberrations à certains endroits. Nous apprenons aussi que, au lever du soleil et au coucher du soleil on ne peut plus y aller mais que, entre le lever du soleil et le coucher du soleil on pouvait y aller. Donc, on arrive à des formes d’aberrations, et on le vit tous que ça soit ici, que ça soit vous, là où vous êtes, en France, au Canada, en Afrique ou partout ailleurs, et donc, vous devez aussi vivre des moments où il y a des règles qui sont aussi stupides les unes que les autres, mais peu importe !
Ce que je vais dire par là est que, si on veut vivre dans ce monde qui est un peu stupide aujourd’hui, je pense que la meilleure de choses à faire c’est d’avoir un système immunitaire qui tienne la route. Votre système immunitaire, vous devez le construire tout comme les temples de Pra Banane qui ont été construits au 9e siècle et qui sont (temples) toujours débout après toutes ces générations et générations, après tous ces tremblements de terre, et après aussi tous ces éruptions volcaniques qu’ils ont vécues à New-Jakarta. Pour ça, c’est chaque jour, mais pas chaque jour juste un petit peu pendant quelques mois, mais c’est chaque jour de votre vie. C’est comme quand on prend un bateau pour aller d’un point à un autre, vous allez tous les jours être obligés de prendre le vent, d’ouvrir vos voiles puis, de naviguer. Et quand vous arrivez à un point, vous vous rechargez puis vous repartez. Et là, c’est aussi pareil, c’est-à-dire que notre voyage va s’arrêter quand on va fermer les yeux et envoyer notre dernier souffle. Tant que nos yeux ne se ferment pas définitivement et que notre souffle continue, il ne sert à rien de s’arrêter. Donc, continuez à préserver votre véhicule. Votre véhicule c’est votre corps, votre véhicule c’est ce que vous lui donnez à respirer, à manger, à boire, à bouger, ce que vous donnez à l’intérieur de votre mental, le sens que vous allez créer dans votre vie.

Voilà donc, j’espère que ce billet vous aura permis peut-être de revenir sur vos valeurs primordiales, de revenir sur ce qui prend sens pour vous pour pouvoir aussi affronter ce qui va arriver. Puisque je l’avais dit déjà dans l’un des articles précédents que, rien ne sera plus comme avant, non, rien ne sera plus comme avant. Puisque jusqu’ici, on a de la propagande où on nous rabâche à longueur de journée la Nouvelle Norme, que maintenant il va falloir vivre avec la Nouvelle Norme. Alors, apprenons à vivre avec la Nouvelle Norme, puisque de toute façon ça ne changera pas, mais par contre ce que l’on peut faire, c’est de vivre avec ses propres normes et ça, je pense que c’est ce qui est le plus important à faire (vivre avec ses propres normes) et ne pas écouter les normes qu’on veut nous imposer, surtout pas écouter les normes des sociétés qui ont été construites pour que l’on puisse devenir des esclaves de la société et puis, bien servir cette dernière.

Donc, prenez soin de vous, créez vos propres normes, remontez, ré-boostez votre système immunitaire à fond et gardez comme image Pra Banane avec ses temples au centre qui ont tenus depuis le 9e siècle et tous ces temples au tour qui ont été construits bien après, mais pas de la même façon avec les mêmes fondations et qui se sont écroulés, et littéralement écroulés. La question c’est : « QUI VOULEZ-VOUS ETRE ? », les temples au centre qui ont tenu, ou les temples qui se sont écroulés ?

Nos seules limites sont celles que nous créons dans notre esprit.
Je suis convaincu que pour penser l’éveil spirituel, il faut s’imaginer être déjà éveillé.

Jean Pierre Kambulu