RDC/Décentralisation : Pourquoi seulement MINEMBWE ? (Tribune de Merveille Lundula Dikoma)

RDC/Décentralisation : Pourquoi seulement MINEMBWE ? (Tribune de Merveille Lundula Dikoma)

4 octobre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Est-ce si exceptionnel qu’une décision prise en 2013 ne soit appliquée qu’en 2020? Pour la petite histoire, en juin 2013 une série de décrets signés par Matata, alors Premier Ministre, confèrent le statut de ville et de commune à certaines agglomérations de la RDC. Ces décrets concernent toutes les provinces du pays, à l’exception de la ville-province de Kinshasa.

Chaque province compte au moins trois villes et dix communes nouvellement créées. C’est la Province Orientale qui compte le plus d’entités créées avec 18 villes et 44 communes nouvelles. Elle est suivie du Bandundu : 12 villes et 41 communes. Le Kasaï Oriental a 10 nouvelles villes et 30 communes.

Le Katanga est dotée de 6 villes et de 24 communes. L’Equateur, le Maniema et le Bas-Congo ont chacun 5 nouvelles villes et respectivement 22, 19 et 12 communes. Enfin, le Kasaï Occidental, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu ont chacun trois villes avec respectivement 37, 32 et 24 communes.

Avant de poursuivre permettez moi de préciser qu’à l’époque Me Azarias Ruberwa Manywa n’est pas au Gouvernement.A ce niveau, une question me taraude l’esprit, celle de savoir si la continuité de l’Etat ne doit-elle pas être le fondement des décisions qui garantissent la crédibilité de la RDC notre pays. Dites-nous, combien d’années à t il fallu pour redéfinir les provinces et les faire passer de 11 à 26 alors que la décision était prise en 2005 ?

Pourquoi reprocher à un membre du gouvernement, le fait d’avoir posé des actes conformément à ses prérogatives, jusqu’à parler d’un projet de Balkanisation ou d’annexion ?Cette situation me rappelle un passage biblique, tiré du livre de « Osée 4:6 « , le seigneur dit: Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance… »
Beaucoup découvrent aujourd’hui que Minembwe est ancré en RDC, alors qu’ils le croyaient frontalier au Rwanda. Au nom de la peur, ils trouvent de nouveaux arguments. Pire, ils qualifient d’irresponsables ceux qui trouvent que la situation géographique de Minembwa rend impossible toute délocalisation.

Pourquoi cette haine chronique et quasi incurable, caractérise les politiques congolais ?Pourquoi cette haine morbide qui aveugle jusqu’à l’intelligence de certains grands politiciens intellectuels, sensés détenir la vérité sur l’anthropologie du pays et de la région ?

Les réponses à toutes ces questions m’échappent. Je serais heureux de rencontrer l’un des plus haineux de tous les congolais pour qu’ils me disent pourquoi? Pour finir, si Minembwe peut intégrer le Rwanda, c’est qu’un chinois peut décréter que ma chambre à coucher qui est à Kinshasa fait partie de sa maison qui est en Chine!
Sortez de ce complexe d’infériorité, c’est honteux.

Merveille Lundula Dikoma