RDC/Propos de Félix TSHISEKEDI à Bruxelles : peu convaincue, Aurélie PAMU voit le chef de l’État congolais s’ecarter de la vision du « peuple d’abord »

RDC/Propos de Félix TSHISEKEDI à Bruxelles : peu convaincue, Aurélie PAMU voit le chef de l’État congolais s’ecarter de la vision du « peuple d’abord »

2 octobre 2020 1 Par Grandjournalcd.net

‹‹Je sors de mon silence après avoir rélu le texte du speech de son excellence Monsieur le Président de la République››, s’intrigue en linéaire Aurélie PAMU, présidente de la commission logistique de L’ASBL de la jeunesse Kabiliste, qui dit se rendre compte de l’intelligence et la sagesse de son leader Joseph KABILA.

‹‹Kabila est un grand stratège, fin politicien et un bon communicateur même à travers son silence››, renchérit aurélie PAMU qui cherche à comprendre comment le Président Félix TSHISEKEDI peut déclarer que faire deux mandats est ‹‹épuisant››. ‹‹Il a dit encore qu’il n’avait aucune idée sur la corruption en RDC››, et qu’il ‹‹partira sans réussir à la vaincre››.

Par ces deux passages, Aurélie PAMU déduit que Félix TSHISEKEDI ‹‹n’a jamais été prêt pour être Président de la République car quelqu’un qui veut diriger une nation doit faire de sa vie un apostolat, se donner intégralement pour le bien-être des autres››, fait-elle savoir. ‹‹Kabila communiquait soit par son silence, soit par une dose de sagesse››, poursuit-elle.

Pour aurélie PAMU, Félix TSHISEKEDI devrait soit ‹‹se taire››, soit renvoyer sa déclaration ‹‹au moment opportun›› entant que responsable. ‹‹En conclusion, Fatshi confirme la thèse selon laquelle l’accord était qu’en 2023 il doit remettre le pouvoir au FCC d’où il fallait écarter Kamerhe, il confirme qu’il n’était pas prêt pour être Président de la République››.

Ainsi, Aurélie PAMU pense que Félix TSHISEKEDI s’écarte de la vision du peuple d’abord. ‹‹Où placer le peuple d’abord dans ce cas précis?››, s’interroge-t-elle, avant d’estimer que Félix TSHISEKEDI se contentait déjà de son prochain mandat à vie au Sénat, et qu’il dirait même à son prédécesseur de ne pas s’inquiéter car il le sera aussi demain.

En conclusion, Fatshi confirme la thèse qui se raconte dans les réseaux sociaux.

David MWANIA