RDC/Kasaï Central : Les peuples autochtones menacent de rédditer le deuxième épisode Kamwina Nsapu

RDC/Kasaï Central : Les peuples autochtones menacent de rédditer le deuxième épisode Kamwina Nsapu

2 octobre 2020 1 Par Grandjournalcd.net

Les peuples autochtones vivants dans les territoires de Mweka au Kasaï et au Dimbelenge au Kasaï Central, menacent de rédditer le deuxième épisode Kamwina Nsapu si le gouvernement congolais n’arrive pas à satisfaire à leurs revendications. Ils demandent notamment au gouvernement de leur octroyer leur propre territoire dans la province du Kasaï Central, afin de devenir indépendants et jouir pleinement de leurs droits.

Ils l’ont dit à la rédaction de Grandjournalcd.net ce jeudi 01 Octobre 2020, au moment où ils ont été présentés à un Député provincial élu de Kananga leurs doléances.

Ils sont environ 46 Chefs coutumiers représentant différents groupements des peuples autochtones dans cette partie du pays. Ils passent leurs nuits à la belle étoile depuis qu’ils sont à Kananga pour rencontrer et présenter aux autorités provinciales leurs désidératas, cela sans succès malgré plusieurs démarches entreprises.

Ces congolais réunis autour de la Dynamique de Groupe des Peuples Autochtones (DFPA) desavouent un certain Faustin Shamba, prétendu membre du comité national de cette structure, qui profitent de leur sort pour s’enrichir à leur dépend.

Ces peuples autochtones qui s’indignent de la dégradation de leur situation socioéconomique, invite toutes les autorités tant provinciales que nationales en RDC d’apporter des solutions urgentes à leurs problémes, en les accordant leur propre territoire dans la province du Kasaï Central où ils devront se choisir des dirigeants pour faciliter le développement de leurs communautés au lieu de dépendre des bantus, faute de quoi ils vont sans précédent rédditer une deuxième épisode Kamwina Nsapu.

Ayant reçu dans sa résidence la délégation de 5 personnes de ces peuples autochtones, le Député provincial Jim Mukenge a en premier lieu posé un acte de solidarité en leur égard pour leur prise en charge pendant leur séjour à Kananga.

A propos de leurs désidératas, il les a appelés au calme et à la culture de la paix, élément clé dans la vision du Chef de l’État Félix Tshisekedi, sans laquelle le développement est hypothétique, et leur a promis en tant qu’élu du peuple de mener des plaidoyers et lobbying auprès des décideurs à tous les niveaux pour que leurs voix soient entendues et des solutions soient trouvées.

Jim Mukenge a par ailleurs invité le Vice premier ministre et ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières à diligenter une commission pour statuer sur cette situation de ces autochtones, et au Président de la République, garant de la nation à porter un regard personnel sur cette question qui risquerait d’aggraver la quiétude si elle n’est pas bien gérée en trouvant des solutions aux revendications de ces peuples autochtones.

Ivan Honoré Mudiangombe