RDC/Kasaï Central : pas de dépôt d’édit Budgétaire pour un gouvernement démissionnaire, Me Dominique KAMBALA appelle à recourir à la gestion de crédit provisoire

RDC/Kasaï Central : pas de dépôt d’édit Budgétaire pour un gouvernement démissionnaire, Me Dominique KAMBALA appelle à recourir à la gestion de crédit provisoire

30 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le gouvernement provincial assurant les affaires courantes a été invité par l’Assemblée Provinciale à déposer le projet d’édit budgétaire exercice 2021, lors de la cérémonie de l’ouverture de la session de septembre ce mercredi 30 septembre à Kananga.

Une responsabilité qui ne pas lui être attribuée car assurant les affaires courantes, a fait remarquer Me Dominique Kambala, Bâtonnier du Barreau du Kasaï Central, juste au sortir de la plénière où il a été invité pour assister.

D’après lui, le gouvernement actuel étant déchu n’a plus confiance des députés provinciaux et il lui sera difficile d’engager la province vers son avenir car le miroir à travers lequel transparée l’amélioration des conditions de vie de la population repose dans le budget.

Tout en reconnaissant la gestion des affaires courantes dévolues à ce gouvernement, s’inquiète par ailleurs de la problématique de confiance entre celui-ci et l’organe délibérant, et même de ses responsabilités politiques limitées.

Ce pourquoi, Kambala Nkongolo propose qu’il est intéressant de recourir carrément à la « gestion de crédit provisoire » au regard de la jurisprudence en province.

Pour appuyer sa proposition, il fait référence à ce qui était arrivé à Mwamba Kantu Kanjila alors Gouverneur a.i du Kasaï Occidental démembré en 2011 où son projet d’édit budgétaire a été rejeté par l’Assemblée Provinciale car le gouvernement provincial étant démissionnaire.

Ce pour cette raison, le Bâtonnier du Barreau du Kasaï Central préconise la gestion de crédit provisoire de la province où l’on va privilégier les questions de rémunération, car précise-t-il un gouvernement qui espédie les affaires courantes n’a comme priorité la sécurité des biens et des personnes.

Ivan Honoré Mudiangombe