RDC/Incursion des Bakata Katanga : ECCHA-RDC appelle Félix TSHISEKEDI à limoger les responsables des Services des renseignements militaires ainsi que celui de l’ANR

RDC/Incursion des Bakata Katanga : ECCHA-RDC appelle Félix TSHISEKEDI à limoger les responsables des Services des renseignements militaires ainsi que celui de l’ANR

28 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Préoccupé par l’impasse sécuritaire, outre l’insécurité alimentaire, politique, professionnelle et économique du pays, le mouvement Engagement Citoyen pour la Changement, (ECCHA-RDC) a, dans une déclaration signée par son coordonnateur principal, l’ingénieur Ben-José LUENDU, pris position quant à la dégradation continue de la situation sécuritaire dans le pays.

À Kinshasa, ECCHA-RDC condamne l’amplification des cas de kidnapping dont sont généralement victimes les jeunes femmes. ‹‹Comment explique-t-on le fait que la capitale soit un fief de kidnapping et violation sexuelle récurrente sous l’impuissance de l’État ?››, s’interroge ECCHA-RDC.

À l’Est du pays où chaque jour qui passe des femmes sont violées, des enfants et paisibles citoyens sont tués, les champs, les structures de santé, les écoles, les menages,… Sont vandalisés et pillés, que ça soit à Goma, Bukavu, Béni, Rutshuru, Masisi, ect. ECCHA-RDC indique que la routine du train de vie de la RDC est sous menaces permanentes. ‹‹Psychologiquement, les citoyens Congolais sur tout le territoire national sont dans une situation inhumaine››, renchérit ECCHA-RDC.

Sur l’incursion des Bakata Katanga en plein centre ville de Lubumbashi dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 Septembre dernier, où, ils ont semé ‹‹terreur et désolation sous l’impuissance des forces de sécurité et des renseignements››, ECCHA-RDC constate l’incapacité des agents Congolais des renseignements qui, payés par le contribuable, peinent à contribuer à la sécurité de la population.

Eu égard à ce qui précède, ce mouvement citoyen exhorte Félix TSHISEKEDI, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, de limoger les Directeurs Généraux du service des renseignements militaires ainsi que celui de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) pour ‹‹incompétence notoire››. Dans cette déclaration, ECCHA-RDC exige aux FARDC et aux services des renseignements de dissuader toutes les milices, des menaces potentielles avérées.

Au Vice-premier Ministre, Ministre de l’intérieur et sécurité, ECCHA-RDC l’invite à présenter publiquement les miliciens Bakata Katanga arrêtés à Lubumbashi, les mettre à la disposition de la justice en vue d’un procès public équitable.
Pour garantir la restauration d’un état de droit, ECCHA-RDC évoque la nécessité de mener des enquêtes par la justice Congolaise sur tous les faits d’insécurités, et établir les responsabilités administratives, civils ainsi que pénales.

David MWANIA