RDC-KINSHASA : La députée Liza NEMBALEMBA engagée dans la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre

RDC-KINSHASA : La députée Liza NEMBALEMBA engagée dans la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre

26 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

L’honorable Liza NEMBALEMBA a fait partie d’une délégation qui est descendue le week-end dernier accompagnée d’une équipe de la Police Nationale Congolaise pour s’enquérir d’une situation préoccupante consécutive à un arrêt d’allaitement pour un bébé de quatre (4) mois et des violences physiques et morales infligées à la mère de l’enfant (femme veuve) par sa belle famille à Kinshasa.

Conduite par Madame Mimi, la capitaine de l’Unité de Protection de l’Enfance et de la Répression contre les Violences Sexuelles Basées sur le Genre de la PNC et des enquêteurs du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en plus de la députée Nationale Liza NEMBALEMBA, la délégation est allée investiguer sur ce  »savrage d’allaitement forcé », situation grave aux conséquences énormes tant sur le plan médical que psychologique qui ont des répercussions sur la santé mentale et physique de la mère et de l’enfant.

Interrogée au cours de cette descente, l’honorable Liza NEMBALEMBA a dénoncé la violence basée sur le genre subit par cette femme veuve et déploré que l’on continue d’assister à ces genres de maltraitance et violence en plein vingt-et-unième siècle en RDC. ‹‹Il est inadmissible. C’est pourquoi j’ai dû interrompre mes activités pour intervenir personnellement dans cette affaire afin de porter la voix haute aux autorités tant provinciales que nationales pour qu’elles prennent les décisions qu’il faut pour résoudre définitivement ce fléau››.

Pour y parvenir, l’élue de Selembao a plaidé pour l’implication de la Ministre Nationale du Genre, Madame Béatrice LOMEYA et surtout de la première dame, Madame Denise NYAKERU TSHISEKEDI qui a fait de la lutte contre les violences basées sur le genre son cheval de bataille Pour qu’elles portent un regard protecteur et bienveillant sur toutes ces femmes et enfants victimes de ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans la ville de Kinshasa sous toutes ses formes.

David MWANIA