RDC-Kasaï central/Journée Internationale de la Paix, « Le Kasaï central doit retrouver son statut de Oasis de Paix » (Nathalie Kambala)

RDC-Kasaï central/Journée Internationale de la Paix, « Le Kasaï central doit retrouver son statut de Oasis de Paix » (Nathalie Kambala)

21 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le 21 Septembre de chaque année, l’humanité commémore la journée internationale de la Paix, qui consiste à promouvoir les efforts et capitaliser les énergies pour construire un monde sans conflits et où la paix règne pour faciliter le développement des communautés.

A Kananga, au Kasaï central, une actrice de la société civile, évalue avec amertume l’état de lieu de la situation de la paix, au lendemain des affres de guerre suite aux conflits du phénomène Kamwina Nsapu depuis 2016 et qui endeuillé la province toute entière et la région du Kasaï.

Nathalie Kambala, Secrétaire Exécutive de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement du Kasaï (FMMDK) trace un tableau sombre des turbulences observées dans tous les domaines de la vie qui ont déstabilisés toutes les institutions de la province et qui l’ont fait perdre son statut de Oasis de Paix, c’est notamment les conflits politiques entre l’Assemblée Provinciale et l’exécutif provincial ; la recrudescence des cas de violences sexuelles basées sur le genre ; l’insécurité grandissante dans toute la province caractérisée par le vol à mains armées, le cambriolage, etc.

Au regard de cette situation qu’elle qualifie dégradable acquise du phénomène Kamwina Nsapu, Kambala Luse émet le vœu de voir toute la communauté réunie comme un seul homme, pour la restauration de la paix, gage du développement du Kasaï central, afin qu’il retrouve son statut de « Oasis de Paix ».

Au regard de ce que nous avons connu dans notre province avec le phénomène Kamwina Nsapu, nous devons tous réunir nos efforts pour que notre province puisse retrouver son statut de Oasis de Paix, ce qui va faciliter notre développement » a-t-elle plaidé.

Elle a par ailleurs souligné que le Kasaï central qui est enclavé a besoin d’une paix durable pour son décollage, c’est ainsi qu’elle a invité la population à mener un combat contre le tribalisme, la haïne, la jalousie et l’injustice ; et à considérer le Kasaï central comme leur seul patrimoine commun.

Ivan Honoré Mudiangombe