RDC/ DIPLOMATIE: Félix Tshisekedi navigue à vue

RDC/ DIPLOMATIE: Félix Tshisekedi navigue à vue

18 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Félix Tshisekedi ne sait visiblement plus où il en est. Après son armada diplomatique aux premiers jours de son mandat, armada qui a bien évidemment produit quelques résultats tangibles, le chef de l’État congolais semble ces derniers temps de plus en plus aux abois en multipliant des échecs au niveau diplomatique.

Le tout premier échec semblait en même temps très grave et a passable compte tenu des justificatifs apportés par l’ambassade américaine. Mike Hummer, l’ambassadeur américain en poste à Kinshasa avait préféré partager les responsabilités et pointer du doigt la mauvaise communication plutôt que le manque de sérieux dans cette annonce hasardeuse de Félix Tshisekedi. On l’aura compris, il s’agit de l’annonce en grande pompe de l’arrivée du secrétaire d’État américain, Mike Pompeo.

On parle également de l’arrivée annoncée par la Présidence de la République Démocratique du Congo du roi des Belges à l’occasion de la fête de l’indépendance, un deuxième raté. Entre temps, l’arrivée du Pape François se retarde et on en parle de moins en moins.

Comme si ces éléphants blancs enfantés après chacune de ces annonces soit de Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo, soit son cabinet ne suffisaient pas, c’est au ministère des affaires étrangères qu’on décide de poursuivre.

Tenez, le mini sommet annoncé pour début septembre et reporté au 23 septembre n’aura finalement pas lieu à Goma. Il ya une semaine, l’on annonçait l’arrivée des équipes d’avant des différents chefs d’État sous-régionaux invités par leur homologue congolais à Goma.

Seulement, personne n’en saura jamais rien puisque le mini sommet se tiendra, apprend-t-on des sources introduites, par visioconférence. Cela sans compter la suite du non-recevoir réservé par le Burundi à la RDC à cette invitation.

Et dire que Marie Tumba Nzeza vient d’être recadrée, il y a moins de 24heures, par le chargé d’affaires d’Angola sur l’affaire de la congolaise décapitée par des militaires prétendus angolais. En présence du ministre des droits humains qui a été convié à cette réunion avec le chargé d’affaires d’Angola à l’initiative de Marie Tumba Nzeza, il a été démontré à la partie congolaise que ces uniformes et les armes portées par ces militaires ( cfr une vidéo virale postée sur le net à propos) n’étaient pas angolais.

Ne pouvant plus cacher son étonnement quant à la légèreté avec laquelle il a été convoqué, le chargé d’affaires d’Angola a à peine pu voiler son envie de reprendre la cheffe de la diplomatie congolaise. Il l’a invitée à déléguer des experts congolais pour vérifier ces faits. Une initiative que devrait normalement prendre Marie Tumba Nzeza avant de convoquer le diplomate angolais en poste à Kinshasa.

Moïse Dix