RDC/Bancarisation : le PG Près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete veut connaître la destination de plus de 50 milliards de FC qui échappent mensuellement au Trésor Public

RDC/Bancarisation : le PG Près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete veut connaître la destination de plus de 50 milliards de FC qui échappent mensuellement au Trésor Public

16 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Initiée par le Gouvernement Congolais en Août 2011 dans le but de chercher à éradiquer le phénomène de la rémunération des agents fictifs et des doublons en vue d’épargner le trésor public des sorties des fonds supérieurs à la réalité, l’opération liée à la Bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’État ressemble à un détournement intellectuel des fonds publics.

En effet, dans une réquisition d’information faite mardi 15 Septembre 2020 par monsieur Sylvain KALULA MUANA, Procureur Général et Officier du Ministère Public Près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete requérant à cet effet l’Inspecteur Général de la Police Judiciaire des Parquets et l’Officier Judiciaire à Compétence Générale en RDC aux fins de mener approfondies sur la Bancarisation de Août 2011 à Novembre 2019.

Selon la réquisition du Procureur Général, ‹‹Les enquêtes menées par la police judiciaire de parquet ont malheureusement établi le contraire›› du but poursuivi par la Bancarisation. ‹‹En effet››, poursuit-il, ‹‹depuis toujours, le trésor public décaisse mensuellement 209.697.774.920 Fc (…) Pour un effectif de 1.220.458 agents et fonctionnaires de l’État››. Pour le PG, ‹‹une cinquantaine de personnes se partage mensuellement la somme de 50.200.109.495 FC››.

Conséquence, souligne le Procureur Général, ‹‹Depuis huit ans, l’opération  »bancarisation » n’est pas encore parvenue à éradiquer 133.253 agents fictifs, auxquels s’ajoutent 43.253 doublons››. Ce qui veut dire que 101 mois après (soit d’Août 2011 à Novembre 2019), la somme de 507.021.105.899 FC soit plus de 253 millions de dollars américains au taux actuel, seraient partagés entre 50 personnes. ‹‹Il en sera ainsi tant qu’on aura pas mis un terme à ce fléau par des mesures courageuses››, renchérit-il.

Pour bien mener ces enquêtes, l’Inspecteur Général de la Police Judiciaire est instruit par le Procureur Général à se rendre au siège de l’Association Congolaise des Banques pour obtenir la liste des banques commerciales choisies pour assurer la paie d’août 2011 à ce jour, y obtenir les copies des différents rapports des paies établis par les différentes banques et les mentions des reliquats reversés sur le compte du trésor public, de poser tout acte utile à la manifestation de la vérité et de lui faire rapport car dit-il ‹‹il y a urgence››.

David MWANIA