RDC-Kinshasa/insécurité : viol d’une mère de famille par 12 kuluna à selembao, Liza Nembalemba dénonce et alerte !

RDC-Kinshasa/insécurité : viol d’une mère de famille par 12 kuluna à selembao, Liza Nembalemba dénonce et alerte !

13 septembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Abasourdie par le viol d’une mère de famille par un groupe de 12 Kulunas dans l’un des quartiers de la commune de Selembao, l’honorable Liza NEMBALEMBA dénonce alerte le Chef de l’État et son gouvernement à penser à cette insécurité qui ronge cette commune pour y mettre fin, l’élue de Selembao semble trouver le nœud du problème, ‹‹Le manque d’eau et de l’électricité ainsi que le nombre réduit des éléments de la police, une situation qui facilite la tâche aux kuluna qui font la loi dans cette partie de la capitale et dont les femmes en sont les premières victimes››.

En effet, appréhendée par des Kulunas vers 4heures du matin pendant qu’elle était partie puiser de l’eau, cette mère d’un enfant qui a à peine 1 mois a manqué de résistance à ce groupe de 12 Kulunas qui, aussitôt frémie, la dame a été amenée dans un tunnel dans lequel elle a été violée.

Tout en dénonçant le mauvais service que rend la REGIDESO à la population, l’honorable Liza NEMBALEMBA plaide pour que cette société puisse alterner ses couvertures en eaux d’un quartier à un autre, question de permettre à plusieurs familles d’avoir de l’eau et éviter ainsi ces genres des violes et autres types de menaces auxquels font face les mamans et les jeunes filles quand elles partent chercher de l’eau.

Affligée et visiblement consternée, Liza NEMBALEMBA s’est rendue au domicile de cette dame mariée et violée pendant qu’elle cherchait de l’eau, avant de se rendre au commissariat pour voir la suite du dossier. Sur place, l’élue de Selembao a constaté un manque criant d’effectif de la police. Ici, le commissariat ne compte que 8 agents au total dont 4 agents par rotation.

Ainsi, avec le nombre élevé de Kulunas, 4 agents semblent insuffisants pour encadrer tout un quartier. La police peut bien vouloir intervenir, mais faute d’effectif a du mal à aller plus loin. Pour ce faire, Liza NEMBALEMBA plaide pour le renforcement de l’effectif des agents de la police dans les commissariats pour mettre fin à ce phénomène.

David MWANIA