RDC/Procès 100 Jours: le Mouvement Citoyen ELENGE TELEMA, met en garde contre toute tentative d’une liberté provisoire en faveur de V. Kamerhe

RDC/Procès 100 Jours: le Mouvement Citoyen ELENGE TELEMA, met en garde contre toute tentative d’une liberté provisoire en faveur de V. Kamerhe

31 août 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le Mouvement Citoyen ELENGE TELEMA (MCET), œuvrant dans la défense des acquis de la République et les droits des jeunes congolais se déclare éligible pour sortir de son profond silence, et s’invite dans le dossier judiciaire du programme d’urgence de 100 jours du Président de la République.

En premier lieu, ce mouvement citoyen a salué le déroulement du procès de 100 jours, lequel a permis au peuple congolais de découvrir, selon lui, pour la toute première fois de son histoire sa justice vis-à-vis des politiciens qui n’ont cessés d’accroitre leur fortune dans l’enrichissement illicite au dépriment de ces derniers.

Le MCET réitére son engagement de dénoncer toute manœuvre dilatoire visant la libération injuste du Condamné Vital KAMERHE à travers des raisons de santé « préfabriquées de toutes pièces et non fondées » qui mettraient en cause l’État de Droit qui soulage tant soit peu le peuple congolais.

Ce mouvement de défense des droits congolais, dit rejeter en bloc toutes tentatives ou démarches ayant comme mobile, l’obtention d’une liberté provisoire en faveur de Vital Kamhere, qu’il taxe d’ennemi du progrès social et du développement du peuple congolais.

Y faisant suite, le MCET met en garde et alerte en même temps contre toutes délibérations dérisoires ouvrant une portion de porte d’exile à ce dernier par une évacuation médicale de masque.

Par conséquent, le MCET invite le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à faire preuve d’une réelle mise en pratique et effectivité de l’État de droit dont il est le promoteur en barrant la route à ces manœuvres occultes pour décourager ceux là qui considèrent toujours l’État de droit comme un slogan

Pour terminer, il appelle l’ensemble de la population congolaise à la vigilance, au veille et à une opposition jusqu’à sa dernière énergie.

Ivan Honoré Mudiangombe