RDC/PTNTIC: Congo Positif appelle le Ministre Kibasa à moderniser l’OCPT pour la création de l’emploi en faveur des congolais

RDC/PTNTIC: Congo Positif appelle le Ministre Kibasa à moderniser l’OCPT pour la création de l’emploi en faveur des congolais

30 août 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le parti politique Congo Positif, d’un caractère anti chômage, a suivi avec attention soutenue le 46ème Conseil de Ministres qui, parmi les matières traitées, s’est aussi penché sur le cas des ports privés où il y a lieu de rétablir l’autorité de l’État afin de récupérer les fonds perdus par ce canal et veiller à la sécurité du Pays.

En République démocratique du Congo, indique cette formation politique membre du FCC, il n’y a pas que des ports privés, le Gouvernement devrait se pencher sur le cas des domaines de souveraineté qui sont abandonnés à la merci des opérateurs économiques étrangers comme les télécommunications, le courrier, le transport.

« Sinon, comment comprendre par exemple que dans un pays comme le nôtre, les réseaux des télécommunications sont privés et étrangers et pendant ce temps, la SCPT (OCPT) est abandonnée? » S’interroge Congo Positif.

Et d’ajouter

« Combien d’argent en devises étrangères perdons-nous rien que par la consommation des cartes prépayées et les mégas? »

Le parti anti chômage se demande en outre sur le fonctionnement de l’Office Congolais des Postes et de Télécommunications (OCPT), qui devrait nécessairement apporter aux congolais de l’emploi afin de lutter contre le chômage beaucoup décrié

« Si l’OCPT fonctionnait bien dans tout notre pays, combien de personnes allaient trouver de l’emploi » poursuit le parti cher à Dieudonné Nkishi

C’est ainsi, Congo Positif qui lutte jour et nuit pour l’amélioration du Social du peuple congolais par l’élimination du chômage, invite d’urgence le Ministre Augustin Kibasa qui vient d’ailleurs de l’opposition, lui-même fils d’opposant, Frédéric Kibasa Maliba, à un défi :<< soit il ferme les yeux, soit il impose un changement dans ce secteur parmi tant d’autres.>>

Ivan Honoré Mudiangombe