RDC/Consultations du G13 : Pessimiste, Adam BOMBOLE trouve la démarche inopportune

RDC/Consultations du G13 : Pessimiste, Adam BOMBOLE trouve la démarche inopportune

23 août 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Depuis que le groupe de 13 personnalités politiques et de la société civile ont amorcé leur consultation en vue de trouver le consensus autour des réformes électorales avant les prochaines élections en RDC, les langues se délient et les réactions ne cessent de tomber.

Si certains acteurs politiques voient d’un bon œil ces démarches, d’autres par contre voient dans celles-ci des manœuvres politiques qui n’auraient comme finalité que la recherche du partage des postes et satisfaire les intérêts égoïstes des certaines personnes en quête de positionnement.

C’est le cas d’Adam Bombole Intole, président national de Ensemble Changeons le Congo (ECCO) qui trouve inopportune cette démarche du G13 ainsi que celle du professeur Kabamba. Pour ce meilleur élu de Kinshasa aux législatives 2006, l’assemblée nationale reste le seul cadre constitutionnel pour discuter du changement ou de la réforme de la loi électorale.

Adam Bombole voit l’imperfection dans le détail ainsi que le risque d’une surdité dû à la multiplicité des dialogues en République Démocratique du Congo, se réfèrant aux précédents dialogues notamment les concertations nationales, en passant par celui d’Éden kodjo pour terminer par celui du centre interdiocesain sous l’égide de l’église catholique, lesquels dialogue n’avaient pour finalités que le partage des postes. Pour lui, les acteurs politiques congolais devraient s’habituer à laisser celui qui a gagné les élections diriger calmement le pays durant tout son mandat et être le seul à prendre des initiatives salutaires pour le pays.

Le président national d’ECCO pense que la survenance et la multiplicité des organisations comme CLC, NSCC, CAPAC, CASC, Groupe de 13, Groupe de 09,… Sont presque ‹‹anodines››. Ainsi, Adam BOMBOLE estime trouver le nœud du problème. ‹‹Ne soyons pas naïfs ! Souvent le vice est dans le petit détail››, conclut-il sur Twitter.

David MWANIA