RDC/Budget 2020 : Exécution de la Loi de Finances 2020 face à la pandémie de la Covid 19 au cœur des échanges entre Baudouin Mayo, Junior Mata et la commission Ecofin de l’AN

RDC/Budget 2020 : Exécution de la Loi de Finances 2020 face à la pandémie de la Covid 19 au cœur des échanges entre Baudouin Mayo, Junior Mata et la commission Ecofin de l’AN

29 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le Vice premier ministre et ministre en charge de Budgets et le ministre des Finances ont échangé ce mardi 28 Juillet 2020 avec les députés nationaux membres de la Commission Ecofin de l’Assemblée Nationale, au 7 ème Niveau du Bâtiment Intelligent, sur l’exécution de la loi de finances 2020 pandémie cette période de crise sanitaire de Covid19.

Le rapport de l’exécution de la Loi de Finances de l’exercice 2020 au premier trimestre défendu au moi de Mai dernier devant la représentation nationale, précisément à Commission Économique , Finance et Contrôle Budgétaire, le Vice Premier Ministre, Ministre du Budget du Gouvernement Ilunga, Maître Jean Baudouin Mayo, a reçu une délégation des Députés nationaux membres de cet organe technique de la chambre basse du Parlement, pour échanger sur l’exécution de ladite loi.

La délégation des élus deux peuple été conduite par le Rapporteur de la Commission Ecofin de l’Assemblée Nationale, le Député national Simene wa Simene.

A cette occasion, le Vice- Premier Ministre, Ministre du Budget, Jean Baudouin Mayo qu’assistait le Vice Ministre de Finances Junior Mata, ont ensemble fournis des informations factuelles leurs interlocuteurs sur l’exécution de la Loi de Finances 2020 pendant cette période de Crise Sanitaire mondiale, dont des conséquences graves sont observées et enregistrées sur les Finances Publiques.

Pendant ce moment de crise, l’économie congolaise est aussi touchée et mise en régression, et a même causé d’énormes dégâts sur la politique de mobilisation des recettes prévues ainsi que les dépenses engagées dans ladite loi de Finances en cours d’exécution.

Par cet exercice démocratique, de redevabilité, l’Assemblée nationale qui est autorité Budgetaire, doit être tenue au courant de l’évolution des moyens mis à la disposition du Gouvernement à chaque étape.

Il faut signaler que les deux parties, la Représentation Nationale et le Gouvernement, vont continuer ces exercices réglementaires pour une gestion orthodoxe des finances publiques.

Ivan Honoré Mudiangombe