Congo-Brazzaville/Covid-19 : arrivée des 39 tonnes du matériel médical pour renforcer la lutte contre la propagation du coronavirus

Congo-Brazzaville/Covid-19 : arrivée des 39 tonnes du matériel médical pour renforcer la lutte contre la propagation du coronavirus

28 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le premier lot du matériel médical commandé par le gouvernement congolais en Chine est arrivé à Brazzaville ce lundi 27 juillet, par l’aéroport international Maya-Maya.

Ces kits sanitaires ont été réceptionnés sur le Tarmac de l’aéroport, ce directeur du cabinet du chef de l’Etat congolais, Florent Ntsiba des mains de l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin. Ce dernier a joué le rôle de facilitateur dans la commande de ce matériel.

Pour renforcer la lutte contre la pandémie à coronavirus, le gouvernement congolais a passé commande, en Chine du matériel médical. Au total, 39 tonnes composées des kits de traitement et de prévention contre le coronavirus. Il s’agit des thermo-flashs, des respirateurs, des masques de protection et autres intrants destinés à la lutte contre le coronavirus. Le ministre d’Etat, directeur du cabinet du président de la République qui les a réceptionnés au nom du président de la République les a transmis au gouvernement, représenté par le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou. A son tour, le ministre Coussoud Mavoungou a passé le relai à l’unité en charge de la gestion de la logistique, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

S’exprimant devant la presse, le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou a insisté sur l’intérêt de ce matériel. « Ce lot important des médicaments et autres kits acquis par le gouvernement permettra au Congo de régler quelques insuffisances constatées dans la lutte contre la COVID 19 », a-t-il déclaré. Les hôpitaux et autres centres de prise charge des patients testés positifs pourront, ainsi, disposer de la logistique indispensable contre le coronavirus.

Dans le contexte actuel où la situation épidémiologique croit de façon vertigineuse au regard du nombre des personnes testées positives et, dans la perspective de la poursuite du dépistage de masses, en vue de la maitrise de l’épidémie, ce matériel sanitaire s’avère indispensable.

Ces 39 tonnes du matériel médical d’une valeur de 2,5 milliards, constituent la première livraison d’une commande passée par le gouvernement, pour un coût total estimé à 5 milliards de francs CFA.

Wilfrid Lawilla