RDC : La Convention Chrétienne pour la Démocratie (CCD) de LISANGA BONGANGA sonne l’alerte contre la violation de la constitution

RDC : La Convention Chrétienne pour la Démocratie (CCD) de LISANGA BONGANGA sonne l’alerte contre la violation de la constitution

25 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Réuni aux fins d’examiner les questions politiques et les enjeux de l’heure en RDC, le bureau politique de la Convention Chrétienne pour la Démocratie (CCD) de Jean-Pierre LISANGA BONGANGA a adressé une série de recommandations aux dirigeants de la coalition au pouvoir.

En effet, dans cette déclaration Politique, la CCD fait remarquer l’existence d’une lutte de leadership au sein de la coalition FCC-CACH, leadership qui, selon le parti de Jean-Pierre Lisanga BONGANGA, se manifeste tantôt par ‹‹la cacophonie au sein de la coalition au pouvoir, tantôt par des actes de violation intentionnelle de la constitution››.

Tout en saluant la levée de l’état d’urgence qui se serait faite, à en croire la déclaration de la CCD, sans soubassement légal, le Président National de l’opposition extra-parlementaire, Jean-Pierre LISANGA BONGANGA, dit fustigé le privilège accordé à la réouverture des bars et restaurants avant celle des églises et lieux de culte.

Ainsi, face à cette situation et en vertu de la charte de LAMUKA qui, dit-on, donne à cette coalition politique ‹‹le devoir sacré de sonner l’alerte collective contre la violation intentionnelle de la constitution et des lois de la République contre la résurgence des velléités dictatoriales en vue de l’instauration d’un régime moniste de triste mémoire››.

David MWANIA