RDC/Nominations à la Cour constitutionnelle : un agenda caché de Félix Tshisekedi (Tribune de Maître Ignace MUNGA)

RDC/Nominations à la Cour constitutionnelle : un agenda caché de Félix Tshisekedi (Tribune de Maître Ignace MUNGA)

22 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

L’appareil judiciaire est de part sa « nature », independant. Aucun citoyen, quel que soit son rang et même son positionnement ne peut prétendre le manipuler, car nul n’ignore que c’est « la justice qui élève une nation ».

Le pouvoir corrompt. l’État de droit n’est plus qu’un simple slogan, en République démocratique du Congo. Il n’est qu’un « mort né », soutiennent sagement les observateurs de l’univers politique congolais. Son prétendu garant (Félix Tshisekedi Tshilombo) devient lui-même son assassin.

Les intentions de Félix Tshisekedi, de nos jours, ne sont certainement pas de nature à rendre la justice indépendante. Les dernières nominations dans ce secteur nous en disent long.

Au vrai, la stratégie de Tshisekedi en nommant à la Cour constitutionnelle est la suivante :

  • Manipuler, en sa faveur, toutes les lois délibérées et approuvées au parlement ;
  • Bannir progressivement en RDC, grâce au concours de la Cour constitutionnelle, toutes les autres plates-forme politiques, au profit du CACH, mieux de l’UPDS;
  • Arriver à déclarer anticonstitutionnels tous les avantages légaux accordés aux anciens présidents élus, cas de Joseph Kabila ;
  • Passer outre la coalition FCC- CACH, et son partenaire direct Joseph Kabila.

C’est sans aucun doute la naissance de la dictature face à laquelle le peuple congolais doit ouvrir l’œil.

Me Ignace Munga