RDC-Kasaï central/EPST : le gouvernement invité à équiper les écoles des matériels de prévention contre la Covid19 avant toute reprise des cours.( L’association des parents d’élèves des écoles Catholiques)

RDC-Kasaï central/EPST : le gouvernement invité à équiper les écoles des matériels de prévention contre la Covid19 avant toute reprise des cours.( L’association des parents d’élèves des écoles Catholiques)

21 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La problématique de la reprise des cours à l’EPST annoncé par Willy Bakonga au lendemain de la levée de l’État d’urgence pour l’achèvement de l’année scolaire 2019-2020 reste un casse-tête et certaines indiscrétions planent dans le chef des parents d’élèves.

Joseph Crispin Kalume, Vice Président de l’association des parents d’élèves des écoles catholiques qui s’est confié à Grandjournalcd.net salue cette reprise de cours qui a selon lui un caractère salvateur de l’année scolaire 2019-2020, encore récupérable estime-t-il, mais craind par contre le danger que cela peut apporter dans l’environnement scolaire, des hommes en bleu blanc si certaines mesures d’accompagnement n’y sont mises en place.

Selon lui, plusieurs défis restent à relever pour que cette reprise soit effective et vu que la pandémie n’est pas encore terminée, dont les conséquences de contamination et de propagation sont à la portée de tous et du monde éducatif.

Pour lui l’État congolais devrait être regardant en prenant au départ certaines mesures d’accompagnement pour épargner les élèves et les enseignants, et leur entourage de la contamination de cette maladie.

Parmi ces défis, il note la prise en compte des revendications de paiement des enseignants NU et NP qui continuent à patoger dans les calamités, et de doter à tous les établissements scolaires des matériels de lutter et prévention contre Covid19 (geles hydroalcooliques, masques, savons, laves-mains, etc.).

Le Vice Président de l’association des parents d’élèves des écoles catholiques, ajoute un aspect qu’il qualifie d’important, celui de la désinfection de toutes les infrastructures scolaires, mais s’interroge sur les moyens que peut disponibiliser le gouvernement congolais pour y arriver afin d’éviter des éventuelles répercussions si préalablement cela n’est pris en compte par l’État.

Il faut signaler certaines sources révèlent que le Chef de l’État pourra se prononcer ce mardi sur la levée de cet état d’urgence sanitaire décrété il y a 4 mois, soit depuis mars dernier.

Ivan Honoré M.