RDC/Affaire contreseing: le FCC note que ces ordonnances violent manifestent les articles 79 et 92

RDC/Affaire contreseing: le FCC note que ces ordonnances violent manifestent les articles 79 et 92

21 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le front commun pour le Congo a fait une déclaration politique à la suite d’une trentaine d’ordonnances signées par le président de la République. Ces ordonnances ont remanié l’appareil judiciaire et un bon nombre des hautes fonctions au sein de l’armée.

Pour la conférence des présidents de la plateforme politique de Joseph Kabila, « ces ordonnances signées par le vice-premier ministre ministre de l’intérieur , au moment où le premier ministre qui est Constitutionnellement habilité, était sur le territoire national, dépêché la veille en mission officielle dans la province du Haut-Katanga, par le président de la République » lit-on dans cette déclaration paraphé par différents chefs des composantes politiques de cette plateforme.

Selon le camp politique majoritaire au parlement, partenaire du Cap pour le Changement de Félix Tshisekedi, ces ordonnances violent »l’équilibre des pouvoirs constitutionnels au sein de l’exécutif qui est bicéphale ». Tout comme le porte-parole du Premier-Ministre, le FCC rappelle par le même fait la violation par ces ordonnances visiblement décidées unilatéralement par le chef de l’État sans consulter ses partenaires et même pas, à en croire ce communiqué du FCC, l’Assemblée générale du conseil supérieur de la magistrature, encore moins le conseil supérieur de la défense ou le conseil des ministres.

La conférence des présidents dénonce les violations de la constitution en cette matière, à savoir, « les articles 79 et 92 de la constitution » constate-t-elle et met à témoin par la même occasion la communauté tant nationale qu’internationale pour toutes ces dérives observées.

Moïse Dix