RDC/dégâts des Manifestations du 09/07 : Serge Kadima exige des enquêtes sérieuses pour entendre et condamner les auteurs

RDC/dégâts des Manifestations du 09/07 : Serge Kadima exige des enquêtes sérieuses pour entendre et condamner les auteurs

10 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Quelques heures après la tenue de la marche dite pacifique de protestation contre l’entérinement de Ronsard MALONDA à la tête de la Centrale électorale ainsi que les lois MINAKU-SAKATA, les réactions fusent de partout et les langues se délient pour condamner les auteurs des dites manifestations publiques organisées ce jeudi 09 juillet 2020 à travers le pays.

Si certains s’insurgent et condamnent, d’autres par contre notamment au sein du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD, exigent que des sérieuses enquêtes soient diligentées pour élucider ‹‹ceux-là qui ont défié les autorités du pays››.

Sur les ondes de la Radio Top Congo Fm, Serge Kadima Lwabeya, Président de la ligue des jeunes du parti de Joseph Kabila, rappelle que son parti politique avait aussi prévu une série des marches du mercredi 08 au vendredi 10 juillet pour soutenir les institutions du pays mais a dû obtempéré à la décision de l’hôtel de ville qui n’avait pas pris acte de ces marches pacifiques étant donné que la RDC est entrain d’observer l’état d’urgence décrété par le Chef de l’État.

Cependant, le PPRD a appris par ses militants la préparation de L’UDPS pour la marche de jeudi, c’est ainsi que le parti se serait préparé pour être aussi dans la rue. ‹‹Nous nous sommes dits, on ne vas pas cautionner deux poids deux mesures. Nous avons mobilisé aussi les nôtres qui étaient au boulevard Sendwe et malheureusement nous avons constaté que la police n’a pas été républicaine››, a déploré le numéro 1 de la jeunesse du PPRD.

Tout en regrettant les morts qui s’en sont suivies du côté ‹‹des compatriotes de L’UDPS››, Serge Kadima indique avoir déploré cependant le comportement des autorités de la police qui ont étouffé la marche qui était prévue par les militants du PPRD, indiquant que c’est pour la première fois qu’un parti politique au pouvoir avec un Président de la République et un ministre de l’intérieur se mette dans la rue pour une manifestation au bout de laquelle les morts sont enregistrées.

Au sujet des jeunes qui seraient vus avec des machettes devant le siège de l’interfédéral du PPRD du boulevard Sendwe, Serge Kadima indique qu’il s’agit d’un sabotage ‹‹des personnes de mauvaise fois›› avec l’objectif de discréditer le PPRD. Pour finir, le numéro 1 de la ligue des jeunes du PPRD regrette les attaques ‹‹ciblées de nos compatriotes de l’UDPS qui ont saccagé, brilé notre siège de la 6ème rue, nous exigeons que des enquêtes sérieuses soient diligentées pour que les auteurs soient entendus et condamnés ››.

MWANIA Zacharie David