RDC/Entérinement de Ronsard MALONDA : la Représentation des Étudiants du Congo, section Kongo Central (REC/KC) sort de son silence

RDC/Entérinement de Ronsard MALONDA : la Représentation des Étudiants du Congo, section Kongo Central (REC/KC) sort de son silence

9 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Suivant de près le dénouement du renouvellement du bureau de la CENI, la Représentation des Étudiants du Congo, section Kongo Central (REC/KC), a tenu à fixer l’opinion sur ce qu’elle qualifie de  »cabale tribale » autour de monsieur Ronsard MALONDA NGIMBI, désigné Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante par les confessions religieuses.

Dans une déclaration publique faite ce jeudi 09 juillet 2020 à Matadi, la REC/KC constate avec tristesse des agressions et violences verbales qui se multiplient contre monsieur Ronsard MALONDA NGIMBI, ‹‹instrumentalisant ainsi la population, les partis politiques et quelques mouvements sociaux››, choses qu’elle trouve regrettable étant donné qu’en tant qu’expert, Ronsard MALONDA ne devrait pas être victime d’une ‹‹campagne de dénigrement et de diabolisation›› que cette Représentation des étudiants qualifie de ‹‹sans précédent››.

Pour les étudiants du Kongo Central, être le produit de l’administration de la CENI ne serait pas un motif suffisant pour fouler au pieds la volonté des six confessions religieuses qui ont porté leurs choix sur l’expertise avérée de Ronsard MALONDA. Ainsi, de ce qui précède, la Représentation des étudiants du Congo/ Kongo Central (REC/KC) dénonce les dérives des hommes de Dieu qui prêcheraient selon la REC/KC par des messages ‹‹incendiaires›› qu’elle trouve ‹‹violents et tribaux››.

Ainsi, la REC/KC demande aux confessions religieuses à assumer et arrêter à faire des déclarations qu’elle qualifie ‹‹d’irrationnelles et d’irresponsables››. Appellant le peuple à rester vigilant, la REC/KC demande au Chef de l’État de nommer sans attendre Ronsard MALONDA NGIMBI au poste du président de la CENI comme l’exige la loi.

Tout en invitant le peuple Ne Kongo à barrer la route à ce qu’elle qualifie comme  »une autre marque d’injustice », la REC/KC prévient de pouvoir mobiliser tous ses membres au cas où la situation ne s’arrêterait pas.

MWANIA Zacharie David