RDC/Kasaï central : des Médecins non payés dénoncent le blocage de leur alignement dans les listings de paie (Mémo)

RDC/Kasaï central : des Médecins non payés dénoncent le blocage de leur alignement dans les listings de paie (Mémo)

8 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Les médecins non payés et non mécanisés de la ville de Kananga au Kasaï central, dénoncent le blocage observé dans le processus de l’alignement dans les listings de paie, prévu pour ce mois de juillet 2020.

Ils l’ont révélé dans un mémorandum de la coordination provinciale du collectif des médecins non primés et non salariés du Kasaï central adressé au Premier Ministre, Chef du gouvernement.

Dans ce document, ils expriment leur indignation à propos de la mauvaise évolution du dossier d’alignement à la prime de risque professionnel et à la mécanisation au salaire.

Ces médecins qui travaillent pour la plupart depuis plusieurs années craignent les moments difficiles qu’ils passent actuellement pendant cette période de Covid19 où ils sont plus exposés au risque de contamination travaillant dans des conditions précaires sans équipements et matériels de protection.

Dans leur mémo, les médecins non payés, s’inquiètent de constater l’oubli du fichier d’harmonisation de listings de paie, trouvé par compromis lors d’une séance de travail, après plusieurs actions de protestation.

Eu égard à cette macabre situation, ils expriment leur indignation et dénoncent le blocage du processus de l’alignement de leurs salaires dans les listings de paie convenu pour ce mois de juillet pour plusieurs médecins.

Raison pour laquelle, les médecins non primés et non salariés du Kasaï central, recommandent au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilukamba, le paiement sans contraite des médecins suivant les recommandations sur le dernier atelier d’alignement; la mécanisation de nouvelles unités et l’amélioration des conditions de travail des médecins.

Signalons que ces médecins non primés et non salariés ont marché ce mercredi dans la ville de Kananga pour manifester leur mécontentement.

Ivan Honoré Mudiangombe