RDC/Covid-19 : Jerry BIANGANI trouve scandaleux la gestion de la riposte contre le Coronavirus dans le pays

RDC/Covid-19 : Jerry BIANGANI trouve scandaleux la gestion de la riposte contre le Coronavirus dans le pays

8 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La République Démocratique du Congo est frappée par la pandémie du Coronavirus depuis le 10 mars dernier, près de quatre mois, rien ne semble marcher, selon Jerry BIANGANI.

Dans un entretien exclusif accordé à grandjournalcd.net ce mercredi 08 juillet 2020, le Secrétaire Général du PDC de José ENDUNDO BONONGE, parti politique membre d’Ensemble pour la République de Moïse KATUMBI qualifie de scandaleux la gestion de la riposte contre cette pandémie en RDC, évoquant au delà de la mauvaise gestion des fonds alloués à la riposte, deux graves erreurs que le gouvernement congolais n’aurait jusqu’à présent pas été en mesure de rattrapper.

‹‹la première erreur c’est au niveau de la communication. Vous vous rappelez du premier cas positif qui était d’abord annoncé comme un Belge, après ils ont rectifié que c’était un citoyen Congolais››, a expliqué Jerry BIANGANI, en soulignant qu’à cause du problème de communication observé dès le premier cas, certains Congolais penseraient toujours qu’il n’y a pas de maladie au pays.

Pour lui, la deuxième erreur se trouverait au niveau du report du confinement de la ville de Kinshasa. ‹‹ce report jamais rattrapé a des répercussions sur la conseption même de la maladie par certains Congolais››, renchérit-il. Ainsi, il propose un réconfinement total de la ville de Kinshasa pendant quatre ou cinq jours pour non seulement amoindrir le nombre de contaminations mais aussi et surtout donner un effet spychologique aux gens qui ne croient toujours pas que la maladie existent.

Tout en saluant l’initiative du gouverneur de la ville de mettre en place des marchés secondaires, Jerry BIANGANI appelle le Gouvernement Central à penser sérieusement à la souffrance de la population qui a été obligée de rester à la maison pendant plusieurs mois. Pour lui, l’État d’urgence ne signifie rien s’il n’y a pas des mesures d’accompagnement.

MWANIA Zacharie David