RDC/Marche de protestation contre le choix de Ronsard Malonda : l’UDPS met en garde les fauteurs de trouble

RDC/Marche de protestation contre le choix de Ronsard Malonda : l’UDPS met en garde les fauteurs de trouble

7 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La direction de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social avait saisi le gouverneur de la ville pour une marche de protestation et a eu une séance avec l’autorité provinciale ce jour à l’hôtel de ville. Cette marche prévue ce 09 juillet est une manifestation contre l’enterinement de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale. Initialement choisi par 6/8 confessions religieuses reconnues en République Démocratique du Congo, Ronsard Malonda a finalement été désavoué par la moitié de ces confessions religieuses.

Les kimbaguistes, l’Eglise catholique,l’ECC et es musulmans ont désavoué Ronsard Malonda. Ce, quelques heures après que Jeanine Mabunda ait de manière imprévue entériné le choix contreversé de l’actuel Secrétaire exécutif de la centrale électorale.

De quoi raviver les flammes de contestations,de revirement et de reniement. Le plus important est celle du parti présidentiel, connu pour le côté millitantiste et populiste de ses milliers de combattants.

A ce fait, s’ajoute le redoutable Comité Laïc de Coordination qui s’est associé à l’UDPS pour la marche de ce 09 juillet. Il y a également plusieurs autres acteurs et partis politiques et organisations de la société civile qui ont appelé leurs millitants à rejoindre la « base » de Limete. De quoi multiplier des stratégies de vigilance des organisateurs ( UDPS) de peur que la masse qui n’a pas d’ âme n’expose le parti chantre de l’État de droit à des répréhensions prévues par la loi en cas de destruction ou d’actes de vandalisme.

« La marche organisée ce jeudi 09 juillet à 09 heures par l’UDPS/Tshisekedi est pacifique » précise Simon Adrien Kalenga dans un communiqué rendu public ce mardi 7 juillet 2020.

 » Aucun acte de violence ni de vandalisme ne sera toléré » poursuit-il en avertissant que tout contrevenant « est un ennemi du peuple » devra donc être dénoncé et maîtrisé » insiste le porte-parole ai du parti social-démocrate.

Le point de chute de cette marche annoncé avec pompe sera au palais du peuple où sera déposé un mémorandum au bureau de l’Assemblée nationale. Espérons la masse succeptible de rejoindre cet appel saura se retenir cette fois.

Moïse Dix