RDC/Ituri: La colère de l’administrateur de Djugu après la tuerie de 11 personnes dans la chefferie de Walendu Djatsi

RDC/Ituri: La colère de l’administrateur de Djugu après la tuerie de 11 personnes dans la chefferie de Walendu Djatsi

5 juillet 2020 1 Par Grandjournalcd.net

L’administrateur du territoire de Djugu, Adel Alingi est révolté après l’assassinat de 11 personnes, samedi 4 juillet 2020, par des miliciens dans cette partie de la province de l’Ituri.

D’après notre source, les rebelles de la coopérative pour le développement du congo (CODECO) ont tendu une embuscade à un convoie des vêhicules dans la chefferie de Walendu Djatsi. les assaillants ont tué sur le champ 11 personnes dont l’administrateur assistant de Djugu en charge de l’économie et finance, Kiza Mateso et trois policiers.

Cette information rapportée par la société civile de l’Ituri est confirmée par les sources onusiennes et l’administrateur du territoire de Djugu, Adel Alingi.

L’autorité territoriale condamne ce énième cas de massacre perpetré contre la population civile par les miliciens de la CODECO. Pour Adel Alingi, ce nouveau désastre sécuritaire, est une nouvelle détermination pour l’armée d’en finir complétement avec ce groupe armé.

« Je confirme la mort de 11 personnes. Elles ont été tuées dans une embuscade tendue par des assaillants de la CODECO, ce samedi à Matete, près de Nyampara dans la chefferie de walese vukutu. Parmi les victimes figurent mon collegue, l’administrateur assistant en charge des finances et économie, Kiza Mateso. Je suis très attristé par cette nouvelle . Je presente mes compassions aux familles éplorées. Cet acte ignoble , c’est une preuve éloquente que nos Fardc n’accepterons à jamais que ces assaillants mettent en peril notre territoire, notre pays. Tôt ou tard nous allons venger les âmes de tous les compatriotes fauchés sous les balles de la milice CODECO » a-t-il dit.

Le territoire de Djugu, situé dans l’est de la république démocratique du congo est confrontée à une forme des violences armées et meurtrières depuis maintenant deux ans. Cette recrudescence de l’insécurité a provoqué un déplacement des habitants de Djugu vers des zones supposées sécurisées.

Toutes fois, l’armée congolaise est en opération dans ce territoire pour neutraliser ces rebelles. Selon le porte-parole de l’armée en Ituri, Jules Ngongo, plusieurs combattants de la CODECO ont été tués ou capturés lors des violents combats survenus depuis le debut de cette année.

JEK