RDC/Beni : plus de 30 journalistes formés sur des matières humanitaires

RDC/Beni : plus de 30 journalistes formés sur des matières humanitaires

3 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Plus de trentre (30) journalistes de Beni ville et territoire ont été formés par le bureau de nations unies pour la coordination des affaires humanitaires ( OCHA) sur les actions humanitaires.

Cet atelier de deux jours visait à outiller les journalistes autour du mandat, de la mission et des principes humanitaires d’OCHA.

Selon Ngongo Selemani, responsable cette organisation dans le grand nord, les opérateurs des médias dans la règion avaient une mauvaise perception ou un amalgame sur les activités que mène cette organisation des nations unies.

M. Selemani considère les journalistes comme des leaders d’opinion qui peuvent influencer d’une manière positive le comportement et la pensée de la communauté.

Il indique que OCHA peut intervenir dans un pays membre de l’ONU qui est confronté soit par un conflit armé, les catastrophes naturelles ou soit suite à une urgence.

Dans la règion de Beni, confrontée à un conflit armé causé par les assaillants Adf et la pandemie de la Covid-19, M. Selemani soutient que OCHA est entrain de coordonner plusieurs actions humanitaires avec les Ong locales, nationales et internationales.

« J’ai voulu échanger avec vous pour qu’on puisse réfléchir dans la même direction. J’ai trouvé dans vos articles de presse certaines confusions surtout dans le volet humanitaire, vous ne connaissez pas la personne indiquée pour vous fournir des éléments par exemple sur l’assistance des déplacés. Je vous lis dans vos articles vous vous limiter à interviewer seulement les victimes soit d’un conflit armé ou d’une urgence sans pour autant venir vers nous. Je dois vous dire que nous accompagnons le gouvernement s’il y’a un besoin en assistance ce sont les autorités locales qui doivent nous saisir avec des chiffres vrais que nous vérifions pour assister les victimes mais cela n’exclut pas que les particuliers viennent nous saisir sur les questions humanitaires » a-t-il dit.

Les journalistes qui ont pris part à cette formation ont salué cette initiative d’OCHA. Pour Patient Subiri journaliste indépendant dans la règion de grand-lac, ces confrères ont une autre vue par rapport aux actions humanitaires.

JEK