RDC/Kasaï central : le gouverneur a.i Ambroise Kamukunyi prêche la paix et la cohésion sociale

RDC/Kasaï central : le gouverneur a.i Ambroise Kamukunyi prêche la paix et la cohésion sociale

2 juillet 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le Vice gouverneur et Gouverneur a.i de la province du Kasaï central, le professeur Ambroise Kamukunyi Mukinayi a pris officiellement les fonctions d’intérim de la gestion de cette province ce Jeudi 02 Juillet 2020.

C’est sous une vive tension observée dès l’avant midi de ce jour aux alentours du bâtiment administratif de Kananga où un dispositif policier a été commis à toutes les entrées pour empêcher l’accès au gouverneur déchu ayant refusé d’effectuer la remise et reprise avec son adjoint conformément à la recommandation du vice premier ministre et ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde.

Le gouverneur a.i, Kamukunyi Mukinayi a présidé pour la circonstance, son premier conseil de sécurité, ayant réuni tous les services de sécurité de la province, l’armée, la police, l’ANR et la DGM.

Dans la foulée, l’homme a prêché la paix et la cohésion sociale qui doivent caractériser la province pendant cette période qu’elle passe des moments de turbulences politiques, afin d’éviter toutes formes des violences communautaires qui peuvent arriver.

Selon lui, tout le gouvernement provincial est dit démissionnaire au regard de la loi, et inviter une certaine catégorie des jeunes, plus particulièrement les taxis-motos à scander des chants hostiles à l’égard des autorités, principalement au gouverneur déchu.

Car dit-il il assure les affaires courantes tout en attendant le jugement de la cour constitutionnelle sur la requête introduite par le gouverneur Martin Kabuya à propos de sa déchéance qu’il avait estimé d’irrégulière.

Le gouverneur a.i convie toute la population du Kasaï central, les forces vives à pérenniser la paix et l’amour, susceptibles de favoriser la cohésion sociale, en lieu et place des guéguerres et des conflits n’ayant pas des impacts positifs sur la vie de la province qui aspire à un changement.

Ivan Honoré Mudiangombe