RDC/Tshopo : le Comité Provincial de Sécurité dissipe tout malentendu sur l’éviction du gouvernement provincial

RDC/Tshopo : le Comité Provincial de Sécurité dissipe tout malentendu sur l’éviction du gouvernement provincial

27 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

C’est dans le souci de préserver la sécurité, l’ordre public et la paix sociale sur toute l’étendue de la province de la Tshopo que le comité provincial de sécurité a tenu à clarifier l’opinion tant provinciale que nationale sur l’issue de la plénière qui était consacrée à l’examen de la motion de censure initiée par les députés provinciaux contre le gouvernement provincial.

En effet, examinée à l’Assemblée Provinciale de la Tshopo le jeudi 25 Juin 2020, la motion de censure contre le gouvernement provincial a connu une issue incertaine et confuse consécutive au vote de 17 députés provinciaux qui auraient opté pour l’éviction du gouvernement provincial, mais que 4 de ces 17 bulletins auraient été contestés pendant le vote, synonyme du manque de quorum exigé pour la destitution d’un gouvernement provincial qui exige l’approbation d’au moins 1/2 des membres soit 14 votes plus 1 sur les 28 députés que compte cet organe délibérant.

C’est donc faisant suite à ce sac de nœuds [confusion] que le Comité Provincial de Sécurité a, dans un communiqué publié ce vendredi 26 juin dans la soirée, tenu à mettre en garde toute personne qui tenterait de semer la confusion dans les esprits de la population par des propos, des déclarations ou actes contraires au résultat évoqué, étant donné que la motion de censure aurait tombé parce que n’ayant pas obtenu une majorité absolue.

Ainsi, le conseil provincial de sécurité de la province de la Tshopo demande a toute personne qui se sentirait lésé par le résultat qui ont sanctionné le vote de cette motion de censure de s’adresser auprès des instances judiciaires compétentes pour une interprétation et éviter ainsi le désordre dans la province en général et dans la ville de Kisangani en particulier.

MWANIA Zacharie David