Les faits sont graves, la réunion des ministres de ce vendredi s’est clôturé à queue de poisson. Selon le média 7sur7.cd qui livre cette information,le conseil des ministres a découvert que le vice-premier ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende avait déjà transmis l’avis du gouvernement sur les propositions des lois Minaku-SAKATA depuis le 18 juin dernier.

Seulement, c’était à l’insu du conseil des ministres. Le président Félix Tshisekedi a par la suite piqué une crise de colère.

« Le chef de l’État a eu des mots durs contre le ministre Tunda. Acculé, il a balbutié ne sachant plus comment se défendre », confie une source anonyme contactée par ce média.

Une colère qui emportera le chef de l’État qui se lèvera tout juste après sans congédier les membres du gouvernement.

Moïse Dix