La destitution du Gouverneur Martin KABUYA et par ricochet de tout son gouvernement provincial par l’Assemblée Provinciale du Kasaï Central est intervenue ce mercredi 24 juin 2020 à l’issue du vote de la motion de censure initiée contre lui par un groupe de députés provinciaux.

Joint au téléphone par la rédaction du grandjournalcd.net, ce responsable de l’ONG Enfant-Avenir, note que cette destitution va perturber la collaboration déjà entamée depuis le début de cette année 2020 entre les Organisations Nationales, internationale et agences du système de Nations Unis avec les différents ministères provinciaux de tutelle dans la mise en œuvre de différents programmes en termes des grands projets en faveur de la province et plus particulièrement des personnes touchées par la crise Kamuina Nsapu, l’expulsion des congolais venus de l’Angola et la crise de Covid 19.

Compte tenu de la recrudescence des changements brutaux des membres du Gouvernement Provincial au Kasaï Central, ENFANT-AVENIR recommande vivement aux différents partenaires qui viennent en appui au Gouvernement provincial, de renforcer et privilégier le mécanisme de collaboration avec les organes techniques de l’Etat en l’occurrence les divisions provinciales dont leurs animateurs sont souvent stables.

Cette organisation recommande en outre aux leaders communautaires et acteurs de protection du Kasaï Central chacun à son niveau de responsabilité de briller par l’exemplarité de promouvoir la stabilité et la paix dans les differentes communautés encore fragiles.

Et de s’abstenir des actes de violence quelque soient ses formes et de protéger chacun à son niveau de compétence les enfants et les femmes affectés par le conflit et la crise due à la Covid 19.

Ivan Honoré Mudiangombe