Les quatres leaders politiques regroupés au sein de la plateforme LAMUKA dénoncent « les manœuvres d’appropriation privative de la magistrature debout entamée en janvier 2011 ».

Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Martin Fayulu et Adolphe Muzito voient en ces propositions qui y voient  » des manoeuvres de confiscation des pouvoirs perdus lors des élections chaotiques de 2018″

Ainsi , LAMUKA appelle la population et les magistrats à la vigilance, met en garde l’assemblée nationale et promet de donner le mot d’ordre pour manifester contre ces propositions des lois.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué des 4 leaders de l’opposition réunis sous la plateforme LAMUKA

Moïse Dix