La tension est montée d’un cran en République Démocratique du Congo. À la clé, les propositions des lois tumultueuses proposées par deux députés du Front Commun pour le Congo. L’opposition, l’UDPS et la société civile soupçonnent ses auteurs de vouloir dompter les magistrats au bénéfice du ministre de la justice qui est de leur camp politique.

Pour calmer les esprits, Gaston Musemena rappelle les différentes étapes par lesquelles passe une loi après l’assemblée nationale avant sa promulgation.

« Même si une loi est votée à l’Assemblée Nationale, elle doit passer aussi au Sénat en seconde lecture , et surtout avant la promulgation par le Président de la République, la Cour Constitutionnelle doit la juger conforme à la constitution » dit-il.

L’ancien patron de l’enseignement primaire secondaire et techniques estime que la cour constitutionnelle est composée « en majorité de hauts magistrats chevronnés qui ne peuvent pas laisser passer une loi anticonstitutionnelle… Pourquoi a t on peur avec tous ces verrous ? » s’interroge-t-il.

Moïse Dix