L’organisation AFRIKA AMANI déplore les conditions inhumaines dans lesquelles les ex-combattants qui se sont rendus volontiers, vivent ce dernier temps dans le Camp de transit de Mubambiro, groupement Kamuronza dans le territoire Masisi .

La délégation de l’organisation AFRIKA AMANI qui s’est rendu sur le lieu ce dimanche 21/6/2020, fait un rapport triste de plus de 300 combattants en majorité des mineurs et des jeunes filles. Le constat malheureux fait état de manque des nourritures, des soins des santé appropriés, encore de l’éducation pour une meilleure réinsertion socioprofessionnelle.

L’organisation AFRIKA AMANI promet de se lancer dans les plaidoyers au plus haut niveau de la province en vu de faire entendre la voix des ces ex-combattants, exposés désormais à plusieurs risques, y compris le ré-enrolement dans les groupes armés.

JCK