Le parti présidentiel s’est réuni autour de son président ai, Jean-Marc KABUND pour tabler sur les propositions de lois d’Aubin Minaku et du professeur Sakata. Comme on devait s’y attendre, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) voit dans ces propositions »la volonté politique du FCC de procéder à la violation de la Constitution congolaise pour des calculs politiciens tendant à protéger les criminels » lit-on dans son document final.

L’UDPS qui apporte tout son soutien à l’ensemble de l’appareil judiciaire congolais, « encourage les magistrats à rechercher et à poursuivre des enquêtes sur tous les dossiers de détournement des deniers publics, de vols ou de corruption, sans le moindre égard à leurs auteurs ».

Ces propositions des lois controversées ont été jugées recevables par la dernière plénière et envoyées à la commission PAJ.

Moïse Dix