Le jugement sur le procès opposant le directeur de cabinet du chef de l’État Félix Tshisekedi, Vital Kamhere sera rendu le 20 Juin prochain par le tribunal près le parquet de grande instance Kinshasa/Gombe.

En attendant, la fédération de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC) interfédération du Maniema hausse le ton, et invite la justice à rendre un jugement équitable, sans complaisance et sans influence politique.

Dans un mémo des cadres et militants de cette formation politique indiquent que nul n’est au dessus de la loi et que la constitution consacre l’indépendance de la justice, qui élève par la nation.

L’UNC Maniema fait savoir que la justice doit cesser d’être le bras séculier et l’exutoire des cabales politiques et « la conviction intime d’un juge doit se fonder sur la trilogie « Loi-Preuve-Intention » car le doute profite à l’accusé » estime-t-elle.

Elle invite donc le juge à comprendre que la preuve est doit être matérielle et tangible en lieu et place des rumeurs de la haine et des affirmations gratuites, rappelant par la même occasion qu’il incombait au plaignant de prouver son accusation.

Ivan Honoré Mudiangombe