RDC-Kasaï central/Journée internationale de l’enfant africain : Martine Ndaya invite les communautés à privilégier l’éducation des enfants

RDC-Kasaï central/Journée internationale de l’enfant africain : Martine Ndaya invite les communautés à privilégier l’éducation des enfants

16 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

La Journée internationale de l’enfant africain est célébrée le 16 Juin de chaque année. C’est une commemoration rend hommage aux enfants victimes de maltraitance, de massacres, tueries et non respect de leurs droits par les tierses communautés.

A l’occasion de sa célébration de cette année, Madame Martine Ndaya, représentante congolaise de l’initiative Together For a New Africa (Ensemble pour une nouvelle Afrique), dit faire un constat amère et alarmant de la situation de protection et de la promotion des droits de l’enfant dans la province du Kasaï central.

Selon elle, jour après jour, les enfants continuent à subir les violences physiques, psychologiques ou encore sexuelles dans le Kasaï-Central. Ce qui affecte leur santé et compromettent leur scolarité et donc leur avenir et celui de toute une nation qui est hypothéqué. Ne dit-on pas que la jeunesse est l’avenir d’une nation ?

Martine Ndaya apprend et remarque avec peine que les enfants au Kasaï central sont plus exposés par manque d’un cadre familial protecteur . Elle fait remarquer durant son allocution que la majorité des enfants vivent actuellement dans la rue, placée pour certains comme domestiques dans des foyers plus aisés. Des remarques qu’elle ne pouvait formuler sans pointer du doigt les événements Kamwina Nsapu de 2016.

Face à cette situation dégradante, La représentante de Ensemble pour une nouvelle Afrique, appelle toute la communauté (famille, société et l’État) à privilégier l’éducation de l’enfant car précise-t-elle, « cela est une prise de conscience croissante pour la société, en poussant les jeunes à se mobiliser pour défendre eux-mêmes leurs droits »,conclut-elle.

Ivan Honoré Mudiangombe