RDC/Ass. Nat. :Enfin, Maker Mwangu s’est fait remplacé par son épouse après une année de cumul des fonctions de Député et de Dircab de la Présidente de l’Assemblée nationale !

RDC/Ass. Nat. :Enfin, Maker Mwangu s’est fait remplacé par son épouse après une année de cumul des fonctions de Député et de Dircab de la Présidente de l’Assemblée nationale !

16 juin 2020 0 Par Grandjournalcd.net

24 avril 2019-11 juin 2020, Jeanine Mabunda aura fait travailler un Député National comme son Directeur de Cabinet, cumulant deux charges incompatibles. Le Député élu de la ville de Tshikapa qui a eu pour suppléante, son épouse dans un système électoral mis en place qui met à l’abri, les familles par un plébiscite organisé dans une tricherie qui devient un mode de gestion de la République depuis 2006, a finalement compris que sa femme pouvait siéger à sa place.

Ce remplacement vient après que l’opinion se soit plaint sur cette tricherie organisée en toute impunité par Jeanine Mabunda qui a tenté de faire invalider son jeune frère, Jean-Pierre Lihau, du PPRD, élu de sa même circonscription, Bumba dans la province de la Mongala, justement pour avoir été consulté par le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour être son Dircaba. Mabunda s’est agitée jusqu’à consulter la CENI pour remplacer Lihau alors qu’il n’y avait aucune décision en termes de Décret du Premier Ministre désignant Jean Pierre Lihau comme Dircaba.
C’est la lettre du Premier Ministre qui va arrêter les élans nuisibles de Mabunda envers l’élu le plus préféré de Bumba, Muan’a nsuka, comme aime l’appeler sa base.

Pendant cette période, Jeanine Mabunda n’a pas regardé le cas de son Dircab alors que celui-ci cumulait, et les charges de Député National, et celles de Directeur de Cabinet de la Présidente de l’Assemblée nationale. Quelle inconscience!

Pendant ce temps, Mabunda ne se préoccupe que des Députés.
C’est un ancien Député National qui le dit, John Kolela, élu de Likasi en 2011. Aussi Conseiller parlementaire du 1er Vice-président de l’Assemblée nationale.
Cet ancien élu du peuple écrit: »Madame MABUNDA se soucie uniquement des élus nationaux pour réclamer l’ajout de 2000$ sur le 8000$ qu’ils touchent déjà, alors que jusqu’à ce jour, son DIRCAB est à la fois député national en violation des lois du pays et du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale; les membres des cabinets des 7 membres du Bureau de l’Assemblée nationale ne sont pas encore installés après plus d’un an; les Assistants parlementaires ne sont pas payés pendant plusieurs mois; les Députés honoraires ne sont pas payés pendant plusieurs mois; la comptabilité de l’Assemblée nationale qui est obligatoire selon le Règlement Intérieur n’est pas présentée au courant de cette session et ce Règlement Intérieur oblige le Bureau de démissionner en pareils cas; cette manière de faire est un exemple parfait du sadisme ».

Là, John Kolela est tranchant : »Je demande à Madame Mabunda de se convertir et de redevenir humaine à l’égard de ses compatriotes pour mériter notre pardon ».
C’est croire que cette femme n’a rien d’humain en elle. Peut-être pour des raisons naturelles que lui a réservées la Providence.

Mais qui réagit? C’est Jean Marie Kassamba, Patron de la chaîne décennale, Télé 50, Président sectionnaire de l’UNPC/Kinshasa qui affirme que Maker Mwangu a été remplacé par son suppléant. Kassamba ne sait pas que la ville de Tshikapa est représentée à l’Assemblée nationale par celui que l’on accuse d’avoir profité du phénomène Kamuina Nsapu pour régler les comptes aux locuteurs de la langue Tshiluba à travers sa femme, après avoir piétiné le Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale, plus d’une année après.
Il est accompagné dans cette sale aventure mar le Directeur du Journal l’Avenir qui rappelle la publication d’une dépêche du plus grand journaliste parlementaire, Pius Romains Roland Ngoie qui vient de se remarier.
Un article bien rédigé qui remet à la face du monde cette supercherie opérée en violation de toutes les lois du pays et du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale au nom du refus de la République des juges qui doit être gérée par des politiciens sans cœur et cyniques.
En effet, selon notre confrère Pius Romains Roland Ngoie, la plénière précédant l’élection du remplaçant de Jean-Marc Kabund du jeudi 11 juin 2020 avait inscrit comme points à l’ordre du jour :
vérification et validation des mandats des suppléants et poursuites des travaux relatifs à la proposition de loi organique portant création, organisation et fonctionnement de l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption
La Commission PAJ qui a eu la charge en la matière, a soumis le Rapport à la plénière qui l’a approuvé à l’unanimité.
La Commission a examiné cinq dossiers des suppléants dont trois dossiers relatifs à l’incompatibilité et deux relatifs au décès. Sont frappés d’incompatibilité au regard des fonctions qu’ils exercent, Monsieur Famba Mwangu Maker; Déo Nkusu Kunzi et Bialusuka Bienvenu, respectivement Directeur de Cabinet de la Présidente de l’Assemblée nationale pour le premier ; Ministre des Relations avec le Parlement, pour le second et enfin Ministre de Pêches et Élevage pour le dernier.
Monsieur Famba Mwangu Maker, élu de la circonscription de la ville de Tshikapa est remplacé à l’Assemblée nationale par son épouse, Madame Barashishwa Mwangu Yvette, Directeur au Secrétariat général des Finances.
Tandis que les honorables Deo Nkusu (circonscription électorale de Matadi) et Jonathan Bialusuka ( circonscription électorale de Kinshasa Tshangu) sont respectivement remplacés par leurs deuxième suppléants car les premiers suppléants ayant opté de siéger aux assemblées provinciales de leurs circonscriptions respectives. L’honorable Seke Ngedi Alphonse siège en remplacement de Déo Nkusu et l’honorable Jean Kibawa Mafuta siège en remplacement de Son Excellente Monsieur le ministre Jonathan Bialusuka.
Par ailleurs, le deuxième dossier relatif aux décès des honorables Bienvenu Apalata de la circonscription électorale d’Aketi et Joseph Mukendi Mulumba, circonscription électorale de Mbuji Mayi sont remplacés respectivement par les honorables Ngombe Vehushe et Kasanda Kadiese Serkas.
Les heureux validés aux termes de la disposition de l’article 78 de la loi électorale, disposent de huit à dater de ce jeudi 11 juin de se prononcer sur l’incompatibilité de mandat aux fonctions qu’ils exercent.


Joël Cadet Ndanga