Une information a été publiée hier faisant état d’un cumul des fonctions par Maker Muangu. L’ex ministre de l’enseignement primaire, secondaire et techniques (EPST) était accusé, à tort, de cumuler les fonctions de directeur de cabinet de la présidente de l’Assemblée nationale en étant encore député.

Ce n’est pourtant pas toute la vérité. En effet, le député Maker Muangu n’avait jusqu’à il y a peu jamais été formellement notifié de sa nouvelle nomination au bureau de la présidente de l’Assemblée nationale. Aussitôt nommé officiellement, il a donc cédé son siège parlementaire à sa première suppléante qui se trouve être son épouse.

Dans un autre registre toujours à l’assemblée nationale, la cour constitutionnelle pourrait rendre son arrêt aujourd’hui après avoir écouté toutes les parties dans cette affaire de destitution du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc KABUND qui oppose ce dernier à Jeanine Mabunda, présidente du bureau de l’Assemblée nationale.

Moïse Dix